We Love Disney Live : les artistes chantent Disney au Grand Rex

Arielle Dombasle, Nolwenn Leroy ou encore Ben l’oncle soul offraient un concert privé le 3 novembre 2014 au Grand Rex à Paris afin de lancer «  We love Disney 2 ». Un concert 100% live qui nous a replongés dans la magie de Disney. GuysAndPeople y était et vous raconte…

We love disney liveSuite au succès de l’album « We Love Disney », paru le 2 décembre 2013, où des artistes français comme Jenifer, Garou, Christophe Willemn et Zaho reprenaient les plus grands hits des classiques des films Walt-Disney, Universal Music a décidé de réitérer l’expérience cette année. Ainsi, depuis le 4 novembre dernier, la compilation « We love Disney 2 » est disponible dans les bacs avec de nouvelles interprétations des chansons de « Cendrillon », « La reine des neiges », « Tarzan » ou « La belle et le clochard ».

Afin de booster les ventes de ce nouveau projet, un concert exclusif a été organisé sur la scène du Grand Rex à Paris, lequel sera diffusé sur la chaîne W9 pour la saison des fêtes de fin d’année. Accompagnés d’un orchestre philharmonique, les artistes se sont mis sur leur 31 afin de promouvoir cet album devant la presse.

Disney LiveLe talentueux Ben l’Oncle Soul a ouvert les festivités avec brio sur le morceau « être un homme comme vous » issu du dessin-animé «  Le livre de la jungle ».

Sur le même film, la chanteuse Carmen Maria Vega et son total look black, a apporté une touche mystique avec le titre « Aie confiance ».

Carmen Maria Vega au concert Disney LiveLa chanteuse et actrice Arielle Dombasle a illuminé la scène avec sa robe étincelante sur le titre « Un jour mon prince viendra » de Blanche-Neige et les Sept Nains.

Emmanuel Moire a joliment interprété le titre « L’air du vent » de Pocahontas.

Le latin lover Kendji Girac a séduit l’audimat sur une reprise du titre « Belle nuit » tirée de « La belle et le clochard ».

Enfin, l’élégante Nolwenn Leroy a poussé la chansonnette tout en justesse sur « J’en ai rêvé » de « La belle au bois dormant » et Alizée, toute de blanc vêtue, a rendu hommage à « Cendrillon » avec la ballade « Tendre rêve ».

Mais c’est Olympe, candidat de la saison 2 de « The Voice » diffusé sur TF1, qui nous a le plus séduit sur « Ce rêve bleu » tiré du dessin animé « Alladin » en duo avec Anaïs Delva.

Cette dernière clôturera d’ailleurs le show sur le titre « Libérée, délivrée » récompensé dans sa version originale par un Oscar le 2 mars 2014.

Un tapis-rouge très timide pour l’occasion avec la présence de Miss France 2014, Flora Coquerel, l’animateur Matthieu Delormeau, Kyan Khojandi, Jean-Marc Généreux et les chanteuses Yseult et Amandine Bourgeois.

A noter qu’une partie des bénéfices générés par les ventes de « We Love Disney 2 » (Mercury/Universal) seront reversés à l’association « Rêves », laquelle exauce les souhaits d’enfants malades.

Découvrez un extrait du concert en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.youtube.com/watch?v=VGJ1CtwmXLA&feature=youtu.be

 

Maléfique : La beauté du diable incarnée par Angelina Jolie

55 ans après la première adaptation du conte « La belle au bois dormant » par les studios Disney, nous retrouvons cette histoire mythique sous un nouvel angle. Dans « Maléfique », c’est la méchante sorcière qui est à l’honneur. On y découvre une femme forte, blessée mais surtout attendrissante, interprétée par la sublime Angelina Jolie.

MaléfiqueAngelina Jolie, récipiendaire d’un Oscar pour « Une vie volée », offre une prestation exceptionnelle dans « Maléfique ». D’ailleurs, après avoir visionné le film, on ne peut imaginer une autre actrice dans ce rôle. Regard de marbre, peau lisse et taille de guêpe, sa beauté froide est troublante et captivante.

Bien loin du classique de « La belle au bois dormant », film d’animation de 1959, « Maléfique » offre un aspect plus intéressant de ce conte de fées. L’histoire méconnue d’une des plus emblématiques des méchantes Disney est enfin révélée. Alors qu’on s’imaginait que cette charismatique sorcière était motivée par la jalousie et la haine naturelle, on découvre avec ce film, que ce sont bien les événements qui l’ont rendue noire et sans pitié.

Maléfique version 1959. ON NE NAÎT PAS MÉCHANT, ON LE DEVIENT

 Protectrice de la Lande, « Maléfique » a toujours su repousser les humains intéressés par les précieux trésors que ce territoire recouvre. Mais lorsqu’elle décide d’ouvrir son cœur et de faire confiance à un homme, pour peut-être un jour mettre fin à cette rancune entre fées et humains, la vie la poignardera dans le dos. Impuissante face aux mensonges et à la cupidité de l’homme, « Maléfique » va laisser ce sentiment de haine et de vengeance l’habitée. Très vite, on éprouve de la compassion pour cette femme seule, meurtrie, et trahie par l’amour.

La promotion tout terrain de Maléfique

Les Bus new-yorkais et la marque de cosmétiques MAC à Paris, aux couleurs du film.

Bien que la classe et la prestance d’Angelina Jolie soient incomparables, la jeune Elle Fanning, qui interprète le rôle de la princesse Aurore aka « la belle au bois dormant », réussit à tirer son épingle du lot avec une réelle présence et importance dans l’histoire.

La princesse AuroreEn revanche, les trois bonnes fées qui s’occupent de la princesse Aurore loin de son château ses seize premières années, ne sont pas très convaincantes dans le registre humoristique. Et même si l’on regrette un peu, en dépit du sort jeté lors de la scène du baptême, que Maléfique n’est pas été encore plus loin dans la démonstration de ses pouvoirs, on ne s’ennuie pas.

« Maléfique » est un réel plaisir pour les yeux, les paysages sont colorés avec une vraie profondeur à l’écran grâce aux contrastes et aux reliefs 3D. Les costumes sont recherchés et le travail au niveau du maquillage sur l’actrice principale est impressionnant.

On retrouve les mêmes prothèses que la chanteuse Lady gaga avait utilisé pour les besoins de la promotion de son album « Born This Way »

On retrouve les mêmes prothèses que la chanteuse Lady gaga avait utilisé pour les besoins de la promotion de son album « Born This Way »

On s’attache également au peuple des fées avec ses petits monstres aussi affreux qu’affectueux. Les créatures fantastiques dans "Maléfique"« Maléfique », c’est une belle histoire qui dépoussière le conte de fées avec son mythe ringard du prince charmant, et met la femme face à ses différentes facettes et aux réelles épreuves de la vie… à ne pas rater !

 « Maléfique » un film de Robert Stromberg en salles le 28 mai 2014, avec Angelina Jolie, Sharlto Copley, Elle Fanning, Imelda Staunton, Juno Temple, Lesley Manville.

 

  • Share