Angelina Jolie : « On a tous de la méchanceté en nous »

Une nouvelle adaptation des studios Disney du chef d’œuvre « La belle au bois dormant », a vu le jour le 28 mai dernier au cinéma. Cette fois, il ne s’agit pas d’un dessin animé mais d’une superproduction cinématographique où l’actrice Angelina Jolie a endossé le rôle de « Maléfique », la méchante sorcière de l’histoire (lire notre critique ici). L’occasion pour GuysAndPeople d’aller à la rencontre de l’actrice Oscarisée lors de la conférence de presse organisée à Paris pour la promotion du film.

CONFÉRENCE DE PRESSE DU FILM "MALÉFIQUE À PARIS, FRANCE

Dans « Maléfique », avez-vous voulu vous démarquer du film de base ou respecter l’œuvre originale?

« Les deux, de la même manière, on est restés aussi fidèle que possible à la scène du baptême. Elle devait être très précise, tout le reste se développe… ».

Où avez-vous trouvé la partie sombre en vous ?

« Une partie mauvaise et révélatrice en même temps (rires). Ce rôle m’a permis d’exprimer de nouvelles choses. On a tous de la méchanceté en nous, on l’exprime au quotidien, que ce soit dans les embouteillages ou dans diverses situations. Exprimer notre méchanceté et en rire, c’est bien. C’est tellement dramatique mais très léger aussi, c’est amusant. ».

Angelina Jolie est Maléfique Avez-vous effrayé vos enfants ? Comment leur avez-vous expliqués ?

« J’ai emmené ma fille Vivienne (6 ans le 12 juillet prochain, ndlr) voir Aurore la belle princesse, pour commencer. Puis tous ensemble, ils ont vu les prothèses, les pommettes, les oreilles pointues que j’allais porter, ils étaient effrayés. C’est dur de voir sa maman dans un tel état. ».

Vivienne a fini par obtenir le rôle de la princesse Aurore, enfant…

« Je ne voulais pas spécialement que mes enfants jouent, mais Vivienne était la seule à ne pas avoir peur de moi. Lors des essais pour trouver la petite actrice, je lui disais : « Je déteste les enfants » et elle me souriait. ».

Vivienne future Reese Witherspoon ???

Vivienne Jolie Pitt : Un petit air à Elle Woods, non ?

Quel(le) est votre « méchant(e) » préféré(e) chez Disney ?

Elle Fanning : « Cruella (Les 101 Dalmatiens, ndlr) »

Angelina Jolie  : « Comment oses-tu… ! » (L’actrice prend alors la voix de Maléfique) « Tu mérites bien ta punition ! » (rires). «Maléfique a toujours été ma préférée, elle était très élégante, très forte, pleine de sureté. Elle avait quelque chose que l’on n’arrivait pas à comprendre. On était mal à l’aise face à elle. Ce qui est intéressant avec cette « méchante » c’est qu’elle a une véritable histoire. Elle n’était pas comme ça à la base. Plus jeune, elle était différente, elle a été mise l’épreuve, abusée. Aujourd’hui elle est pleine de haine et se venge sur une enfant innocente. ».

Comment expliquez-vous cette tendance où les « méchantes » sont les héroïnes des nouveaux films ?

« Je ne sais pas si je suis l’héroïne du film. C’est une question intéressante pour les femmes. De montrer tous leurs aspects au cinéma. Maléfique a beaucoup de facettes, et elle montre ce qu’est la femme dans son ensemble. Il y a du mal dans le monde, on le voit tous les soirs dans le JT (journal télévisé, ndlr), l’enlèvement des jeunes filles au Nigeria est d’une cruauté inimaginable. Mais malgré cette notion du mal, il y a toujours un aspect bon et positif dans les films de Disney. Dans le « Roi lion » par exemple, quand Mufasa décède, ça nous affecte tous, mais ça me permet aussi de voir comment les enfants vont réagir, comment ils vont faire face à cela. Les enfants ont d’ores et déjà tellement de choses à affronter au quotidien. ».

Avez-vous une scène favorite dans « Maléfique » ?

« Le baptême était la scène la plus existante, c’est « LE » moment. J’étais très effrayée avant de la tourner. ».

image006Vous êtes parfaite dans ce personnage. Pourquoi jouez-vous des rôles plus légers en tant qu’actrice et des rôles plus difficiles, plus sombres en tant que réalisatrice, est-ce calculé ?

« Dois-je me sentir insultée ? » (rires) « Quand j’ai lu le script, je suis tombée sur une histoire secrète, profonde et puis ça a tellement fait plaisir à mes enfants je dois l’avouer. J’essaye de grandir à travers les sujets que je traite quand je porte la double casquette alors que jouer un rôle, c’est différent. En tant que femme, je n’aurais pas pu être soldat dans un film, vous comprenez… »

Un petit extrait de la conférence de presse en vidéo :

« Maléfique » un film de Robert Stromberg en salles depuis le 28 mai 2014, avecAngelina Jolie, Sharlto Copley, Elle Fanning, Imelda Staunton, Juno Temple, Lesley Manville.

  • Share