Celine Dion : Un come-back prématuré ?

On n’avait pas vu la diva québécoise en concert en France depuis décembre 2013. Trois ans d’absence où Céline Dion se produisait outre-Atlantique au Caesars Palace à Las Vegas. De retour cet été avec une tournée intitulée  « Encore un soir », GuysAndPeople ne pouvait pas manquer ce show ! C’est à Paris dans l’enceinte du AccorHotels Arena que nous avons écouté durant deux heures l’une des plus belles voix  de la scène internationale… On vous raconte.

On le sait, Céline Dion est l’une des rares divas à avoir ce capital sympathie à travers le monde. De par son histoire ( que l’on connait tous par cœur), et de son discours souvent naïf et innocent (elle adore tout le monde),  on a l’impression de la connaitre depuis toujours . Elle entre dans votre foyer par la radio, la télévision (saluons le plan média conséquent à chaque tournée ou sortie d’album) ou la presse et finit toujours par vous convaincre que c’est l’Artiste la plus humaine et la plus rigoureuse sur le marché du disque. Si son éthique de travail et sa technique vocale hors pair l’ont parfois emporté sur l’émotion, le destin semble avoir décidé de changer la donne.

14 Janvier 2016, la mère de trois garçons perd son mari, producteur, manager, premier amour et « ange gardien ». S’en suit le décès de son frère Daniel Dion deux jours après. On pensait la diva finie.

Mais ce n’est pas connaitre Céline Dion, seulement cinq mois après cette tragédie, l’artiste plus émouvante que jamais, remonte sur scène pour une série de 28 concerts qui passera par la Belgique, la France et le Canada.

Plus sobre qu’à l’habitude, le nouveau spectacle est en quelque sorte un dernier adieu à René Angélil. C’est d’ailleurs sur le titre « Encore un soir », écrit et composé par Jean-Jacques Goldman, que le concert commence. Le ton est donné.

Celine Dion à Paris pour sa tournée 'Encore un soir'L’artiste, qui n’a aucun secret pour son public concernant sa vie privée souhaite avant tout le rassurer: « Laissez-moi vous dire que moi et les enfants nous allons bien, donc tout va bien. Des millions de personnes vivent la même chose que nous, nous ne sommes pas différents, chacun trouve sa façon de passer à travers finalement. Moi, moi façon ce sont mes chansons. Mes chansons sont comme des épaules sur lesquelles je peux m’appuyer. Et si certaines de ces épaules peuvent servir à certains d’entre vous ce soir et bien c’est tant mieux ».

Un message qui justifie cette tournée francophone laquelle  s’apparente à une thérapie pour la chanteuse. Et pas question d’en perdre une minute pour Céline Dion, le show ultra-rodé n’a pas la place pour les temps morts. La « fashion victim » (collectionneuse de chaussures entre autres, ndlr) n’a d’ailleurs même pas envie de se changer ce soir, elle confie : « J’espère que vous aimez mon look ? La raison pour laquelle je le mentionne c’est par ce que ce soir je ne sors pas de scène. Je reste là avec la même tenue pour profiter de votre présence, chaque seconde, encore un soir… Merci d’être là ! ». Quel dommage ! Nous qui voulions profiter de son nouveau style. L’artiste ayant récemment fait appel au styliste Law Roach pour lui dénicher les dernières perles fashion afin d’apparaitre plus souvent dans les colonnes trendy des magazines de mode.

La chanteuse enchaîne les titres avec une justesse rare. Ses récents problèmes familiaux n’ont affecté ni son énergie et encore moins sa voix, toujours impeccable.

Cette fois, la diva chante pour elle. Pas question d’étaler ses plus gros tubes les uns après les autres. Céline Dion va entamer ses coups de cœur,  elle explique : « Ce soir je me suis fait plaisir et j’ai amené quelques chansons que vous n’avez pas souvent l’occasion d’entendre. ».

Nous avons un peu peur qu’elle oublie ses classiques lorsqu’elle enchaîne les titres moins connus tels que l’« immensité » ;  « Tous les blues sont écrits pour toi » ; « Le vol d’un ange » ; « Je crois toi » ; « Terre » ; « Tous les secrets » ou encore « Ordinaire » une reprise de Robert Charlebois qui paraitra sur son prochain album.

Mais très vite la séance de rattrapage commence et le public chante en chœur « Ziggy » ; « Pour que tu m’aimes encore » ; « L’amour existe encore » et s’ambiance sur « Dans un autre monde ».

Rassurés, il ne manquait que la touche américaine pour nous combler. C’est chose faite, Céline propose un medley de ses plus belles ballades dont le fameux « My heart will go on » ; « Because you loved me » ; « It’s all coming back to me now » et « The Power of love ».  Puis elle nous embarque sur une vibe plus tonique avec les hits « Love can move mountains » ; « River Deep, Mountain High ».

Mais le thème du concert lié à sa vie privée n’est jamais mis à l’écart. « Ce soir je ne peux m’empêcher de penser à René car je sais qu’il est là avec nous tous ! », s’exclame la star internationale avant d’entonner le célèbre  « The Show Must Go On »  de Queen. Titre symbolique de son état d’esprit actuel.

Celine Dion live à Paris - Encore Un soir Tour - 3 juillet 2016Ce soir-là, l’équipe de France de football affronte l’Islande dans le cadre du championnat de l’Euro 2016. Céline Dion toujours prête à s’amuser sur scène n’a pas hésité à partager le score des bleus (4-0 pour la France à cet instant, ndlr) avec le public et de fredonner un air de « Seven Nation Army » des White Stripes en chœur avec lui.

Plus original encore, Céline Dion nous raconte comment le générique de la série préféré de son regretté mari : « New York Unité Spéciale » l’a motivée à l’adapter dans une composition avec l’aide de ses musiciens.

Celine Dion sur la scène de l'AccorHotels Arena à ParisEnfin, la diva rend hommage au chanteur Prince – décédé le 21 avril 2016 – en interprétant son tube « Purple Rain ». L’émotion est de retour.

La chanteuse termine son show sur le titre phare « S’il suffisait d’aimer » avant d’exprimer  un dernier au revoir à son tendre « René » sur un passage émouvant du titre « Vole » (dédié à l’origine à sa nièce Karine, décédée à l’âge de 16 ans en 1995). Le rideau tombe et une image gigantesque du couple enlacé apparait.

Adieu René AngelilSi on ne doute pas une minute de la sincérité de Céline Dion, on s’interroge en revanche sur la valeur ajoutée d’un tel show. Si ce n’est se rapprocher encore davantage de son public, la tristesse dans les yeux de l’artiste témoigne d’une douleur non cicatrisée laquelle nous a mis un peu mal à l’aise. Aurait-elle dû attendre quelques mois de plus avant de monter sur scène ? Etait-ce prématuré ? Nous ne pouvons le dire à sa place. Mais une chose est sûre, à ce rythme, cette carapace pourrait finir par se fendre …  et la diva incroyable qu’elle est aujourd’hui ne sera plus… Quoi qu’il en soit, nous avons assisté à un superbe spectacle mêlant émotion, confidences intimes et performances remarquables. Bravo !

 

 PS : Céline Dion a fait appel à André-Philippe Gagnon pour assurer la première partie de ses shows. Un humoriste imitateur de voix criblé de dettes selon la presse canadienne. Une main tendue de l’artiste à un confrère qui montre encore à quel point la chanteuse peut se montrer généreuse humainement…

  • Share