Le MOMA à Paris, Barbara… les expos incontournables !

Cette fin d’année 2017 a été riche en proposition artistique à Paris. GuysAndPeople est allé au rendez-vous des représentations urbaines avec l’ « Urban Art Fair » aux Docks, numériques, au travers de « Barbara, du bout des lèvres » au Palais Brongniart et historiques pour l’exposition événement « Le Moma à Paris » à la fondation Louis Vuitton. Un florilège de manifestations aussi captivantes qu’exceptionnelles que l’on voulait vous faire partager…

  • 13 art fair – Urban contempory

Il ne tombe plus que des feuilles mortes lorsque l’exposition « Urban Art Fair » vient nous emporter vers une proposition intéressante de peintures et sculptures pleines de punch dans l’enceinte de la cité de la mode et du design. Une vingtaine de galeries internationales qui mettent en lumière la culture urbaine contemporaine se sont réunies du 12 au 15 octobre dernier pour exposer cette scène artistique qui a trouvé ses racines dans le street art, le Pop Surréalisme, le Low Bro, la skate culture, la punk culture ou le tatoo…

  • La FIAC forever !

Comme chaque année, le rendez-vous incontournable de l’art contemporain s’est déroulé dans et les murs du majestueux Grand Palais, mais pas seulement ! Les parisiens et autres touristes de la capitale ont effectivement pu découvrir des œuvres originales exposées « hors les murs » au jardin des tuileries, au petit palais et sur la place Vendôme ( rien que ça !). Au programme de la 44ème édition, performances, conversations, films d’artistes et 170 galeries internationales qui rivalisent d’inspiration.

  • Barbara, du bout des lèvres…

Vingt ans après sa disparition, l’interprète de « L’aigle noir » n’a pas fini de faire parler d’elle. Exposition à la Philharmonie de Paris (jusqu’au 28 janvier 2018), film éponyme réalisé par Mathieu Amalric sorti le 6 septembre dernier (prix Louis-Delluc 2017 pour le meilleur film français), les hommages pleuvent. L’INA (Institut National de l’Audiovisuel) a décidé de privilégier la technologie numérique et de redonner vie à Barbara grâce à seize clichés de la chanteuse qui sont exposés sur les grilles de la Bourse depuis le 11 novembre 2017. Seize photos issues des collections de l’Ina sélectionnées et racontées par Mathieu Amalric.

Chaque soir et jusqu’au 31 janvier 2018, les spectateurs pourront contempler gratuitement les photos animées grâce à un dispositif de jeu de lumières et à un mapping vidéo, élaboré par le studio Adrénaline.

Pour compléter cette invitation innovante, des extraits d’émissions (chansons, extraits de fictions et entretiens) seront également disponibles en bonus sur l’application ainsi que sur le site dédié́ : sites.ina.fr/barbara

L’Ina édite également :

  1. Un vinyle en édition limitée des « Premiers Micros » d’une sélection de chansons de Barbara. Disponible dès maintenant en pré-achat sur le site internet de Diggers Factory : http://www.diggersfactory.com
  2. Un coffret DVD à l’occasion de l’exposition « Barbara » à la Philharmonie de Paris. Il propose une anthologie audiovisuelle et deux documentaires exceptionnels sur l’une des plus grandes figures de la chanson française. A découvrir sur boutique.ina.fr
  • Être moderne : le MOMA à Paris

Le MOMA ( Museum Of Modern Art) à New-York conserve sous son toit une liste impressionnante d’œuvres et de collections uniques. Un passage obligatoire pour les touristes qui découvre la grosse pomme pour la première fois. Nombre de français n’ont malgré tout pas eu la chance de visiter ce haut lieu d’art aux États-Unis. Et pour la première fois en France et à Paris, certaines de ses œuvres ont traversé l’atlantique pour s’installer dans l’enceinte de la fondation Louis Vuitton. Un événement que l’on ne pouvait pas rater !

Le MoMA se consacre uniquement aux arts plastiques contemporains, en acquérant le meilleur de la production transdisciplinaire mondiale. Les 200.000 œuvres de la collection – peintures, sculptures, estampes, photographies, vidéos, objets d’architecture et de design et performances “célèbrent la créativité, l’ouverture d’esprit, la tolérance et la générosité”, relate le communiqué officiel du musée.

« Être moderne : le MOMA à Paris » va permettre de mettre en lumière des artistes peu exposés en France comme Alexander Calder, Jasper Johns, Ernst Ludwig Kirchner, Frank Stella et Yvonne Rainer… et de retrouver des œuvres d’artistes européens de renoms comme Marcel Duchamp, Paul Cézanne, Marcel Duchamp, René Magritte et Paul Signac, acquis par le Musée new-yorkais depuis sa création en 1929.

C’est dans une structure on ne peut plus moderne que l’exposition a vu le jour, la fondation Louis Vuitton. Le bâtiment conçu par l’architecte Franch Gehry abritera  jusqu’au 5 mars 2018 pas moins de 200 œuvres provenant des six départements du MoMA. Autant dire, que l’on peut prévoir deux bonnes heures minimum pour apprécier l’ensemble de cette exposition coup-de-poing installée sur plusieurs étages.

Une exposition chic et dense rendue possible grâce au projet d’agrandissement et d’expansion du musée New-Yorkais. Actuellement en travaux, le musée a autorisé l’exportation de ses bijoux pour quelques mois seulement.

Les amateurs d’art (mais pas que !) peuvent d’ores et déjà apprécier des œuvres  mondialement connues telles que par exemple L’oiseau dans l’espace de Brancusi, les Campbell’s Soup Cans d’Andy Warhol  ou les Identical Twins de Diane Arbus. Une invitation à la culture riche en démonstration et en hommage à l’art dans sa pluralité.

Enfin, cette sélection d’œuvres est accompagnée d’archives provenant des États-Unis retraçant l’histoire du musée et permettant ainsi un fil conducteur, une mise en scène de ces chefs-d’œuvre. A ne pas manquer !

Infos pratiques :

Programmation : Tous les jours (sauf mardi) 11h-20h, vendredi jusqu’à 21h, samedi et dimanche 9h-21h
Tarifs : entrée 16€, 10€ -26 ans, 5€ -18 ans (accès au Jardin d’Acclimatation compris dans le billet).

Fondation Louis Vuitton
Adresse : 8 avenue du Mahatma Gandhi Bois de Boulogne, 75016 Paris 16e
Métro : Les Sablons ( ligne 1)
Site web : www.fondationlouisvuitton.fr

Balmain x H&M : Une pre-sale party de folie !

S’il y avait une soirée attendue par les fashionistas les plus passionnées c’était bien celle-là ! Hier soir, mardi 3 novembre se tenait dans la plus grande discrétion la pre-sale party exclusive de la collection capsule Balmain x H&M. Une collection prêt-à-porter qui propose plus de 100 pièces pour femmes et hommes toutes plus stylées les unes que les autres. Un événement que Guys & People n’aurait raté pour rien au monde !!!

Campagne Balmain x H&MDévoilée le 17 mai 2015 lors de la cérémonie des Billboard Music Awards à Los Angeles, la collection Balmain x H&M a suscité un engouement immédiat auprès du public « à la mode ». D’autant plus que le supermodel du moment Kendall Jenner, issue de la fratrie Kardashian, est le mannequin star de la campagne de promotion qui sillonne la toile comme les tableaux publicitaires de Paris à New York.

 Cuissardes interminables, blazers chics et robes ultra-brodées sont le fruit de cette collaboration qui s’annonce ô déjà fructueuse pour les deux entreprises. Et pour cause, c’est la première fois que la totalité des pièces proposées est fidèle aux collections que l’on retrouve chaque saison sur les podiums de la maison de couture française.

Par ailleurs, il faut souligner que depuis l’arrivée du designer Olivier Rousteing à la direction artistique en 2011, la griffe jouit d’une image fraîche et pimpante comme jamais !Et avec cette nouvelle collaboration, qui rend l’esprit de la marque accessible à tous, la #Balmaination va s’accroître considérablement.

En attendant, quelques privilégiés triés sur le volet ont pu s’offrir en avant-première les pièces de cette collection événement lors d’une soirée organisée au palais Brongniart, place de la bourse à Paris.

Olivier Rousteing, Dudley O'Shaughnessy, Ana Girardot, Daisy Lowe, Jeanne Damas, Betty Autier et Atlanta de Cadenet à la soirée Balmain x HM à Paris le 3 novembre 2015

Olivier Rousteing, Dudley O’Shaughnessy, Ana Girardot, Daisy Lowe, Jeanne Damas, Betty Autier et Atlanta de Cadenet à la soirée Balmain x HM à Paris le 3 novembre 2015

Sur le beat hip-hop et r&b du DJ Kiddy Smile, les danseurs officiels de la #Balmaination (dont la belle Lara Laquiz) , tous vêtus des créations Balmain x H&M, se lancent dans une chorégraphie voguing qui a captivé l’attention générale.

Une mise en bouche qui s’est terminée sur l’ouverture d’une boutique éphémère où chaque convive a essayé de se procurer son précieux sésame.

La boutique éphémère lors de la soirée Balmain x H&M à Paris le 3 novembre 2015.Si Jean-Roch , le roi du clubbing, est reparti les mains chargées tout comme la jolie mannequin Noémie Lenoir, d’autres comme le chroniqueur Ariel Wizman ont eu un peu moins de chance mais ne sont pas repartis bredouilles.

Il faut dire que dans l’euphorie, chaque invité a laissé la “fashion victim” en lui prendre le dessus sur son attitude de rigueur.

Ainsi après deux heures dans une jingle dorée, Olivier Rousteing a pu prendre le micro pour remercier ses équipes et lancer un message d’espoir à tous les jeunes et moins jeunes qui rêvent de réaliser un jour leur projet «  Car si vous croyez en vos rêves, vous allez réussir !!! » clamait-il devant une foule admirative la mode plein les yeux…

La collection Balmain x H&M est disponible dès le 5 novembre 2015 dans certaines boutiques H&M, lesquelles sont à consulter sur le site de la marque suédoise. Bonne chance à toutes et à tous !!!

  • Share