Victoires de la musique 2018 : La promesse d’un show intense !

L’heure des nominations a sonné pour la 33ème cérémonie des Victoires de la musique. Nous étions convoqués à la maison de la radio à Paris afin de découvrir quels sont les artistes qui feront vibrer la Seine Musicale le 9 février prochain. Une cérémonie qui s’annonce singulière avec une présentatrice funky et des hommages poignants, le tout en direct et en prime-time sur France 2 et France Inter ! On vous explique…

victoires 2018.jpg
Lifting 2.0

Au revoir le Zénith de Paris, les Victoires déménagent vers la seine musicale, un lieu tout frais qui a ouvert ses portes il y a moins d’un an à Boulogne en région parisienne. La cérémonie fait peau neuve avec une nouvelle réalisation (Franck Broqua), et une nouvelle production (Morgane production). Un show 100% connecté nous indique Natacha Krantz-Gobbi, la nouvelle présidente des Victoires, avec du Facebook live, des Insta’stories, des live tweets et même du Snapchat. Aux oubliettes l’image vieillotte des Victoires, le public connecté aura le privilège d’entrer dans les coulisses du show et assistera aux répétitions comme à des performances exclusives.

100% live

La cérémonie sera retransmise en direct sur la radio France Inter et sur la chaine de télévision France 2 «  qui souhaite réaffirmer son engagement pour les talents de la chanson française contemporaine » souligne Natacha Krantz-Gobbi lors de la conférence de presse. Un show qui verra se produire une vingtaine d’artistes en live sur scène pendant plus de trois heures et qui sera succédé par la diffusion d’un reportage inédit de 70 minutes sur France 2 au sujet des révélations de l’année.

Une présentatrice drôle et stylée

ITW Daphne Burki pour GuysAndPeopleC’est Daphné Bürki, l’animatrice du talk-show quotidien « Je t’aime etc » diffusé sur France 2, qui a été choisie pour « apporter de l’énergie, de l’humour et du rythme à la soirée » comme nous l’explique Natacha Krantz-Gobbi assise à ses côtés lors de la conférence des Victoires. Un choix original et décalé qui a surpris cette journaliste passionnée de musique : « Je ne m’y attendais vraiment pas. Oui j’adore la musique, l’écouter, la danser mais l’idée ne m’avait pas effleuré l’esprit. J’ai pris 24 heures pour réfléchir avant de donner ma réponse », nous confie la jeune femme de 37 ans. « J’ai beaucoup de musiciens autour de moi, dans ma vie privée aussi, j’aime la scène, le live, la générosité, donc cette opportunité de présenter un tel show musical m’a procuré beaucoup d’émotions. Après une nuit blanche, j’ai dit ‘ok on le fait !’. Mais j’ai très peu de temps pour l’écrire, il y aura au moins 25 performances live donc je vais le préparer du mieux que je peux avec beaucoup d’humilité. Je vais raconter une histoire autour de ces prestations à ma sauce (rires). Et il y aura des surprises, je ne serai pas totalement seule. ».

Pour l’animatrice, le challenge se trouve davantage dans la rupture de l’image de la traditionnelle cérémonie, que dans la longévité du spectacle en direct : « J’ai l’impression que ça fait trois, quatre ans que la cérémonie était devenue une émission de télé avec des petits passages de relais très simples entre les lives et là j’aimerais que l’on essaye plutôt de vivre tous ensemble une émotion particulière. Le défi se situera dans la volonté à la fois de rendre hommage aux grands artistes disparus et celle d’emmener la salle et les téléspectateurs dans une grande histoire plus ou moins drôle.». Un côté Césars peut-être ? L’antipode, nous garantie l’heureuse maman de deux filles : « Cela n’aura rien à voir avec les Césars, ce sera moins guindé, il y aura des exclus, ce sont des artistes en direct donc ce sera totalement autre chose. Il n’y aura pas la mécanique, prix/discours. Là il s’agira d’avoir des vibrations ! ». Enfin, côté mode, si Daphné Bürki ne sait pas encore quel designer elle choisira  pour l’habiller, elle nous rassure quand même sur son côté « fashion victim » : « On va changer au moins trois fois de tenue ! C’est une soirée où l’on peut crâner, enfin ! (rires) », on va en avoir plein la vue !

Orelsan, grand favori

Si le chouchou Orelsan domine sans surprise les nominations avec trois mentions, il est suivi de près par la chanteuse Louane et le rappeur Soprano avec deux nominations chacun. C’est donc la jeunesse qui est à l’honneur cette année avec ces trois artistes mais aussi les révélations de l’année. Cela dit, les artistes de longues dates n’ont pas dit leur dernier mot. On retrouve Bernard Lavilliers nommé pour la Victoire du meilleur artiste masculin, Catherine Ringer dans la catégorie féminine et Gérard Depardieu pour son concert hommage à Barbara. Le choc des générations aura bel et bien lieu !

Orelsan, Louane et Soprano grands favoris des Victoires de la musique - guysandpeopleEnfin, la catégorie « Album de musiques urbaines » fait d’ores et déjà quelques déçus sur la toile avec l’absence des artistes rap les plus écoutés de 2017 sur les plateformes de streaming (Jul, Niska, Pnl, Damso) non nommés cette édition. A noter que Deezer proposera des playlists spéciales Victoires 2018 pour nous préparer au spectacle. Aussi, vous pouvez dès à présent voter pour la chanson originale jusqu’au 8 février 2018 à 20h en cliquant ici.

Avec un tel programme, peut-être que les victoires 2018 surpasseront les Grammy Awards, l’équivalent américain, cérémonie qui se déroulera le 28 janvier prochain à New York.

 

ARTISTE MASCULIN

  1. Bernard
  2. LAVILLIERSORELSAN
  3. SOPRANO

ARTISTE FÉMININE

  1. Charlotte GAINSBOURG
  2. LOUANE
  3. Catherine RINGER

RÉVÉLATION SCÈNE

  1. Eddy DE PRETTO – Production : OLYMPIA PRODUCTION/INITIAL ARTIST SERVICES
  2. Gaël FAYE – Production : AUGURI PRODUCTIONS
  3. FISHBACH – Production : ASTERIOS SPECTACLES

ALBUM RÉVÉLATION

  1. ALIOSE – « Comme on respire »
  2. Juliette ARMANET – « Petite amie »
  3. PETIT BISCUIT – « Presence »

ALBUM DE CHANSONS

  1. BRIGITTE – « Nues »
  2. Albin DE LA SIMONE – « L’un de nous »
  3. MC SOLAAR – « Géopoétique »

ALBUM ROCK

  1. BB BRUNES – « Puzzle »
  2. LADY SIR – « Accidentally yours »
  3. SHAKA PONK – « The evol’ »

ALBUM DE MUSIQUES URBAINES

  1. BIGFLO & OLI – « La vraie vie »
  2. LOMEPAL – « Flip »
  3. ORELSAN – « La fête est finie »

ALBUM DE MUSIQUES DU MONDE

  1. AMADOU & MARIAM – « La confusion »
  2. M – Toumani & Sidiki DIABATE – Fatoumata DIAWARA – « Lamomali »
  3. Oumou SANGARE – « Mogoya »

ALBUM DE MUSIQUES ÉLECTRONIQUES 

  1. ALB – « Deux »
  2. Dominique DALCAN – « Temperance »
  3. FAKEAR – « Karmaprena »

CONCERT

  1. CAMILLE – Production : UNI-T
  2. Gérard DEPARDIEU – « Gérard DEPARDIEU chante BARBARA » – Production : CORIDA
  3. Julien DORE – « & Tour » – Production : AUGURI PRODUCTIONS

CREATION AUDIOVISUELLE

  1. ORELSAN – « Basique » – Réalisateurs : GREG & LIO
  2. Gauvain SERS – « Pourvu » – Réalisateur : Jean-Pierre JEUNET
  3. THE BLAZE – « Territory » – Réalisateurs : Jonathan & Guillaume ALRIC

CHANSON ORIGINALE

  1. BIGLO & OLI – « Dommage », Auteurs : Florian Ordonez – Olivio Ordonez / Compositeurs : Florian Ordonez – Olivio Ordonez – Stromae / Arrangeur : Stromae
  2. KYO – « Ton mec », Auteur : Benoît Poher Compositeurs : Benoît Poher – Nicolas Chassagne – Fabien Dubos – Florian Dubos
  3. LOUANE – « Si t’étais là », Auteur : Marie Bastide / Compositeur : Gioacchino Maurici / Arrangeur : Dany Synthé
  4. SOPRANO – « Roule », Auteur : Soprano / Compositeur : Djaresma

 

 

Maria by Callas : Une légende brisée par l’amour

Maria by Callas jusqu'au 14 décembre 2017 à la seine musicale

Orchestrée par Tom Volf, commissaire de l’exposition, Maria by Callas est une invitation à découvrir la vie d’un génie. Un parcours passionnant qui vous plonge dans l’intimité d’une femme que l’on imagine inaccessible. On atteste de la virtuosité, de la technique vocale et de l’émotion de la voix de la diva tout au long de cette visite dans une salle à 360°. Retransmission d’enregistrements « live », archives inédites et interviews vidéo sont au programme pour cerner au mieux ce phénomène et cette personnalité hors du commun.Une manifestation événement et émouvante à ne pas manquer du 16 septembre au 14 décembre 2017 à la Seine Musicale à Paris.

La seine musicale ne pouvait pas rêver rendre meilleur hommage que d’accueillir Maria Callas à bord de son navire culturel. A l’occasion des 40 ans de la disparition de la « diva assoluta », cette rétrospective inédite met en scène sur 800m² les plus grands moments de sa carrière.

De sa rencontre décisive avec le chef d’orchestre italien Tullio Serafin en 1947 – grâce à qui elle obtient son premier grand rôle dans La Gioconda de Ponchielli – à son mariage avec  Giovanni Battista Meneghini – qui deviendra son mentor et manager –  on découvre avec considération l’ascension fulgurante de la cantatrice. En effet, que ce soit le Metropolitan de New York, la scala de Milan, le Covent garden de Londres ou l’opéra Paris tous lui dévoilent le tapis rouge et l’acclament.

Photographies, films en Super 8, lettres intimes, enregistrements privés de ses concerts, costume de scène et nombre d’objets ayant appartenu à Maria Callas illustrent son histoire. Mais ce n’est pas tant ces objets qui nous captivent réellement sur le chemin de l’exposition. Sa voix et ses confessions vous transportent davantage et vous laissent découvrir ce qu’était vraiment sa vie dans son intimité.

Une intimité dévoilée sous plusieurs formes comme le salon de son appartement parisien n°36 de l’avenue Georges-Mandel reconstitué.

Maria by Callas , 2017

Grâce au casque audio mobile, on apprécie ses prestations live et écoutons ses entrevues exclusives comme celle accordée à la journaliste Barbara Walters en 1974. Une interview confessions où cette audacieuse parlait ouvertement de l’épouse de son amant Aristote Onassis, l’homme de sa vie. « L’intégrité et l’honnêteté sont un prix cher à payer », déclarait-elle au cours de cet échange.

Onassis finit par la quitter pour Jackie Kennedy. Déçue et blessée par sa relation dont elle « attendait beaucoup »,  l’instrument du rossignol s’éraille également. Il est temps pour cette artiste aux multiples talents, connue pour être un bourreau du travail, de tenter une nouvelle aventure, le cinéma. Elle tourne alors « Médée » sous la direction de Pier Paolo Pasolini en 1969. Un expérience qui l’aidera à aller de l’avant.

Maria by Callas (4)

S’en suivra une tournée d’adieux à son public en 1973/1974 et une disparition tragique le 16 septembre 1977 à Paris.

Maria by Callas - funérailles de Maria Callas

Une enfance volée, un cœur meurtri mais une vie magique : «  Je n’aurais jamais osé rêver ma vie » confiait-elle dans l’une de ses interviews.

 

 La Seine Musicale
(Grand salon)
Île Seguin
92100 Boulogne Billancourt
T. 01 74 34 54 00
www.laseinemusicale.com

Horaires
Du mardi au dimanche de 11h à 19h
Nocturne jusqu’à 20h les soirs de concert
Fermé le lundi et certains jours fériés

Tarifs
Plein : 14,5€
Réduit : 12€ / 9€
Gratuit pour les – 12 ans

  • Share