Armée de guerrières séductrices chez Givenchy

Au cœur du lycée Carnot, dans le 17ème arrondissement de Paris, c’est au tour de Riccardo Tisci de montrer l’étendue de son talent. Le designer italien a présenté une collection prêt-à-porter printemps-été 2015 qui n’a laissé personne indifférent !

L’été chez Givenchy sera chaud, sexy voire provoquant !

Un maquillage Amazone pour les belles de Givenchy / crédit : Givenchy

Un maquillage Amazone pour les belles de Givenchy / crédit : Givenchy

La belle d’été chez Givenchy se veut désirable et séductrice dans des tenues aussi romantiques que suggestives. Le designer a su combiné avec intelligence la dentelle, le daim, le cuir et la soie sur une même pièce.

Blanc, noir et marron sont les couleurs largement prédominantes de la collection, lesquelles soulignent le côté sobre et chic de la collection.

Les robes et les jupes sont ultra-fluides et contrastent avec les jeans, pantalons et combinaisons type « deuxième peau ». Un peu comme chez Balmain, Riccardo Tisci a joué avec l’époque médiévale et présente trois robes parées de clous telles des armures modernes.

Mais aussi des blouses à épaules découvertes, mini-gilets et shorts en cuir, et une touche de paillètes sur deux tops à franges.

Givenchy (9)Au-delà de ces créations aussi captivantes les unes que les autres, c’est un accessoire qui a fait l’unanimité. En effet, les bottes cuissardes peep-toes en cuir, présentées sur chaque modèle, en couleur noir et marron, sont sophistiquées et ultra féminines à souhait. Un accessoire qui devrait faire fureur dans les boutiques Givenchy.

En résumé, une collection chic, bohème et sauvage à la fois pour une femme forte, ravageuse et courtisane…. un succès !

C’est un parterre de stars qui se bousculait à l’entrée du lycée Carnot afin d’applaudir le créateur. Si la chanteuse américaine de r’n’b Ciara, papotte avec sa nouvelle copine Carine Roitfeld en attendant le début du show, les comédiennes Juliette Binoche et Clothide Coureau se prêtent au jeu des interviews.

C’est Anna Wintour, la papesse de la mode, connue pour son côté stricte, qui nous surprendra le plus par sa discrétion et sa sympathie. Elle accorde d’ailleurs un joli sourire à GuysAndPeople.

Anna Wintour chez Givenchy

Pas si méchant que ça le diable en Prada !

Au premier rang, le couple Kim Kardashian/Kanye West aka « Kimye » accompagné de Kris Jenner, la maman de la star de télé-réalité américaine, se fait voler la vedette par un enfant. Un petit ange âgé de seulement 15 mois, qui n’est autre que leur fille North. Le superbe bébé, vivait son deuxième défilé lors de cette fashion week parisienne. Très calme durant le show, le bout de chou, qui portait comme sa maman, une robe en dentelle noire, n’a pas l’air d’avoir apprécié l’agitation autour d’elle. Mais plus de peur que de mal, la petite star repartira par une porte de secours afin d’éviter les flashs de l’entrée principale.

On notera également la présence de la star de la chanson chinoise, Li Yuchun, qui a suscité un très vif intérêt auprès des photographes asiatiques.

 

Hermès : le Birkin fête ses 30 ans

Si chaque marque a ses pièces maîtresses, il va sans dire que le sac Birkin fait partie des trésors de chez Hermès. Depuis 1984, ce sac qu’il soit en daim, en cuir, en autruche ou en crocodile reste indémodable et toujours aussi désirable auprès des fashionistas du monde entier.

Birkin / Hermès

Entre les listes d’attentes interminables, son prix élevé, son allure élégante et sa fascination auprès des personnalités internationales, le Birkin est devenu un classique, un graal que chaque femme distinguée se doit d’atteindre afin de parfaire sa collection.

C’est à l’actrice Jane Birkin et son style street et bohème incontournable que l’on doit la naissance de ce sac. L’histoire de la création de cet accessoire, digne d’une scène tirée d’un film Hollywoodien, vous la connaissez sûrement. Alors qu’elle s’apprête à quitter Paris pour Londres à bord d’un avion de la compagnie Air France,  Jane Birkin va faire le vol le plus créatif de sa vie : «  J’étais assise à côté d’un homme, je ne sais plus exactement quel sac j’avais ce jour là. J’avais beaucoup d’affaires dans mon sac et tout a fini par tomber. Cet homme à côté de moi me dit alors : « Vous devriez en avoir un avec des poches ».  Je lui réponds : « Le jour où Hermès en fera un avec des poches, j’en aurai un », et il a dit : « Mais je suis Hermès et je mettrai des poches pour vous »  raconte-t-elle au Daily Telegraph. Il s’agissait de Jean-Louis Dumas, le président d’Hermès, ensemble, à l’aide d’un croquis réalisé par Jane Birkin, naissait quelques semaines plus tard le sac portant son nom.
Depuis le Birkin est reconnu par la presse mode comme une véritable pièce d’investissement, un objet qui restera tendance des décennies entières.

Suite au succès de ce modèle et afin de limiter la durée d’attente pour les clients, la maison Hermès a lancé un ambitieux programme de formation et de recrutement de nouveaux artisans. Les longs délais de production étaient justifiés par la disponibilité limitée de couleurs ou de peaux particulières combinée à de l’artisanat d’exception. Mais avec ces nouvelles « mains », les modèles « standards » dans une couleur, une taille ou un cuir ordinaire qui demandent un délai d’exécution nettement moins important pourront être directement disponibles en boutique.

Nb : Seul patron extérieur à la famille Hermès depuis la naissance du sellier en 1837, Patrick Thomas a quitté les commandes de Hermès ce mois-ci sur un bilan exceptionnel. C’est Axel Dumas (neveu de Jean-Louis Dumas, membre de la 6e génération Hermès) qui prendra les reines de la marque.

Le défilé solaire de Stéphane Rolland applaudi par Kim Kardashian

Stéphane Rolland a présenté sa collection Haute Couture printemps-été 2014 à Paris le 21 janvier dernier au Théâtre National de Chaillot. Une collection solaire où les créations plus fraîches les unes que les autres nous ont transportés dans l’univers intense du créateur français.

Parmi la foule d’invités qui s’impatiente de découvrir le travail du créateur. La chanteuse et comédienne Sofia Essaïdi est apparue resplendissante dans une robe du créateur, et a été placée aux côtés des actrices Gaia Weiss, Blanca Suarez et Paz Vega qui avaient également fait le déplacement. Mais c’est l’arrivée de la star de télé-réalité américaine Kim Kardashian qui a été la plus remarquée, puisqu’une foule de photographe à sa poursuite, était prête à tout pour obtenir le moindre cliché. Après trois sourires, deux poses et quelques centaines de milliers de flashs plus tard, le show pouvait enfin commencer…

Une brise de printemps souffle sur Paris quand les premières créations de Stéphane Rolland apparaissent sur le podium. Parés d’immenses arches en suspension faits de gazars et d’organza, les combinaisons pantalons blanches, jaunes et noires annoncent le passage délicat du soleil au crépuscule avec délicatesse et légèreté. Les silhouettes graphiques entre manches asymétriques et détails torsadés viennent briser le côté stricte des tenues chics.

La transparence des robes blanches caresse la féminité des modèles à travers des dos nus et le  dévoilement des jambes sans excès ni vulgarité. Lorsqu’elles se soulèvent, les robes laissent entrevoir des broderies de lichen, pour mettre l’accent sur la Haute Couture. Et les feuillages de saison qui se posent au fur et à mesure sur les épaules et les hanches des créations, apportent la touche finale sur des coupes franches et affirmées.

Inspirations latines, influence seventies et touche futuriste se mélangent et offrent un mix des genres et des matières au travers de ces toilettes aux styles variés. Stéphane Rolland a travaillé la « solarité », la lumière, également via l’utilisation de sculptures de vinyle et de cuir vernis sur chaque pièce, lesquelles partagent une humeur, une situation, un état d’esprit.

En marge de ces tons doux et lumineux, finit par arriver la pièce maitresse de la collection qui a fait sensation parmi les convives. La robe de mariée jaune en organza fait son entrée telle un phœnix ou un soleil en feu. Une pièce spectaculaire dont les épaules se déploient en ailes et marque les esprits de par sa force visuelle.

La femme Stéphane Rolland printemps-été 2014  se veut être espiègle, moderne et éclatante.

  • Share