Atelier Versace : La femme ultra sexy et déterminée !

La maison Italienne Versace a donné coup d’envoi de la semaine Haute Couture à Paris. Des pièces d’exception pour lesquelles les différents ateliers ont fourni un travail acharné afin de faire honneur à leur griffe sur le catwalk. Et Versace n’a pas déçu avec sa définition de la femme fatale…

 Donatella Versace au Défilé Haute Couture Versace printemps - été 2016

Donatella Versace au Défilé Haute Couture Versace printemps – été 2016

« Je pense que les femmes peuvent  être fortes et réaliser leurs rêves tout en étant belles et élégantes. Cette collection est destinée à toutes les femmes qui  tracent leur propre chemin. ». Le ton est donné,  c’est la femme glamour et déterminée qui est incarnée dans ce défilé printemps-été 2016 intitulé « Athletic couture ».

Tailleurs cintrés, robes courtes tantôt brodées tantôt scintillantes, longues robes drapées aux fentes vertigineuses ou encore le retour fulgurant du fuseau des années 1980, que les clientes porteront  perchées sur des talons, la collection Atelier Versace Haute Couture printemps été 2016 est originale et complète !

Les tenues sont à la fois expressives et très dynamiques. Elles dégagent beaucoup d’énergies tout en étant légères et provocantes.

Telle la méduse, symbole de la marque, la femme Versace vous captive et vous transcende. Son corps parfait est exposé aux yeux de tous au travers de matières fluides rythmées par cordes et sangles.

En effet, les ceintures ont laissé place à des cordelettes façon nœuds marins customisées de pierres Swarovski, lesquels on retrouve également sur les sublimes souliers de la collection.

Sandales à talons Versace - Défilé Haute Couture Versace printemps - été 2016La touche sexy et la transparence sont omniprésentes avec un jeu de découpe et des ouvertures sur nombre de pièces.

Robes papillons & fourreaux arachnéens…

Enfin, le blanc immaculé comme Versace l’aime tant est  marié parfois à des détails néons pour un effet tonique.

Un style très sophistiqué qui a séduit la tête pensante de Givenchy, Riccardo Tisci, présent pour encourager sa consœur et compatriote : « J’ai beaucoup aimé, j’ai adoré », nous confie-t-il.Riccardo Tisci au Défilé Haute Couture Versace printemps - été 2016Quant à la chanteuse britannique Rita Ora, elle n’aura pas attendu le défilé pour se vêtir d’une des pièces les plus « hot » de la collection. Une petite robe corail très suggestive qui tenait qu’à un fil, quasi semblable que celle présentée par le sublime ange de Victoria Secret, Joan Smalls sur le podium.

Anna Wintour, Suzy Menkes, Carine Roitfeld, Babeth Djian, Alexander Wang,  Anthony Vaccarello mais aussi le footballeur Ezequiel Lavezzi ou l’actrice Adriana Abascal ont fait le déplacement pour applaudir ces nouvelles pièces cousues mains présentées par la crème des mannequins internationaux de Gigi Hadid à Irina Shayk en passant par Rosie Huntington-Whiteley, Lara Stone et Natasha Poly.

Manifestation sur le boulevard Chanel

Chanel a fait l’unanimité en présentant un show grandiose et inédit au grand palais de Paris à l’occasion de la Fashion Week prêt-à-porter printemps-été 2015. GuysAndPeople y était !

Karl Lagerfeld a lancé son armée de manifestantes révolutionnaires pour faire passer son message : « Faites la mode, pas la guerre ! ».

Défilé Chanel printemps-été 2015 au Grand Palais de ParisDes dizaines de mannequins aussi jolies les unes que les autres ont déambulé sur le boulevard chanel, au cœur d’immenses façades d’immeubles style haussmannien crées spécialement pour l’occasion, criant haut et fort la gloire des femmes : « Who run the run ? Girls ! ».

La coco révolution était mené par le mannequin Cara Delavingne qui scandait des slogans féministes au gramophone suivie de près par la nouvelle égérie du parfum Chanel n°5 Gisele Bündchen, Kendall Jenner, Caroline de Maigret et le chouchou de Karl Lagerfeld, Baptiste Giabiconi.

Une mise en scène spectaculaire et un décor fastueux qui ont ravi les professionnels de la mode dont Anna Wintour, la rédactrice en chef du VOGUE américain, laquelle est restée jusqu’à la fin du show contrairement au défilé Dior.

Anna Wintour au défilé ChanelCôté collection, on retiendra les tailleurs de tweed, la maille rayée, les costumes amples masculin/féminin, le sac patchwork et métallique gravé, derbies dorées à brides et le rose fuchsia qui fait son come-back !

Aperçu dans la foule de personnalités présentes, le rappeur Theophilus London, la juge dans « Project runway » aka “Mission Haute Couture” et directrice artistique chez Marie-Claire USA, Nina Garcia mais aussi Jean-Roch, Louise Grinberg, Poppy Delevingne, Julie Delpy, Leigh Lezark, Alice Dellal, Ana Girardot et Elisa Sednaoui.

En attendant de découvrir le court-métrage de Karl Legerfeld avec en guest-star, le mannequin Cara Delevingne , le chanteur Pharrell Williams et le fils du top américain Brad Kroenig, Hudson Kroenig. Cliquez ci-dessous pour visionner un extrait du défilé :

Dans la jungle de John Galliano

John Galliano s’apprête à faire un retour en grandes pompes lors de la fashion week Haute Couture pour la maison Martin Margiela. A 53 ans, le couturier britannique va tenter de renaitre sur les podiums tel un phoenix après « l’affaire » qui lui a valu d’être expulsé de chez Dior.

John Galliano, défilé prê-à-porter printemps-été 2015En attendant cet événement, la griffe du créateur continue d’exister sous la direction artistique de Bill Gaytten. Ce dernier a présenté au Centorial à Paris, une collection exotique avec motifs cocotier et faune latine.

John Galliano (16)

Bill Gaytten

Une immersion dans la jungle avec plusieurs nuances de vert et de marron, des feuilles, des matières légères mais aussi des coupes structurées au niveau des vestes et manteaux ainsi qu’une légère touche pailletée pour les tenues de soirée.

Côté accessoire, de la hauteur pour mettre en valeur les robes longues avec des chaussures plateformes qui seront de la “party” cet été !

Une jolie brochette de mannequins rayonne au premier rang du défilé avec la belle Noémie Lenoir, Nina Agdal et Barbara Cabrita. Mais aussi le PDG de Christian Dior couture Sidney Toledano, la comédienne Natasha Andrews et l’animatrice Ophelie Meunier.

L’hiver brumeux d’Atsuro Tayama

C’est au Laboratoire à Paris, que nous donnait rendez-vous le créateur Atsuro Tayama pour sa collection prêt-à-porter automne-hiver 2015. Un défilé de pièces aux matières épaisses avec manteaux et gilets en cascade, qui tiendront bien chaud aux citadines modernes.

Le temps gris de Paris aurait-il inspiré le créateur Japonais ? Car c’est la couleur qui s’est imposé sur le podium décliné sur les différents modèles.

Le créateur japonais a proposé des looks de jour avec des tailleurs pantalons façon basique empruntés au dressing de monsieur stylisés avec des chemises XXL asymétriques, des pulls en laine avec motifs en tricot torsadés en relief qui reviennent sur les gilets, des manteaux/capes à cols hauts, très hauts ! Et quelques jupes bouffantes notamment.

Atsuro Tayama a joué la carte de la bi-matière sur les manteaux au niveau des manches afin de casser le côté « classique » toujours sur des tons gris et noir. Il a présenté quelques modèles imprimés avec des carreaux et a proposé un effet doudoune sur quelques pièces.

Si les modèles classiques assurent une certaine prestance, les robes sont beaucoup moins convaincantes. Elles viennent troubler la cohérence sur cette collection avec plus de couleur certes, mais beaucoup moins de structures dans la finesse. La juxtaposition des matières sur certaines robes donnent un effet guirlande.

Atsuro Tayama...Une collection intéressante au niveau du style avec du mouvement, de la matière et de la rigueur.

 

Ken Okada présente ses papillons de pluie pour l’ouverture de la Fashion Week

La fashion week prêt à porter a débuté ce mercredi avec le défilé Ken Okada Automne-Hiver 2014/2015. La présentation, en accord avec la météo, était placée sous le thème des « papillons de pluie ».

Ken Okada Paris

D’origine japonaise, Ken Okada est installée à Paris depuis 2005. Elle est la référence de la chemise chic. Bien que la chemise soit toujours son élément phare et le coton sa matière fétiche, elle sublime à travers sa nouvelle collection de nouvelles matières : plastique et tweed.

Ses créations sont empreintes de légèreté, de fluidité et marquées par des asymétries travaillées notamment sur les chemises. On notera la présence de « nœuds » comme fil conducteur de cette collection. Deux pièces particulières ont retenu notre attention à la fois pour leur simplicité et leur sophistication : le pantalon large noir croisé  et le manteau long brodé noir et doré.

Ken Okada Paris looksLe final du défilé:

Chanel vogue vers Dubaï

C’est à Dubaï sur le golfe persique, que la maison Chanel présentera sa nouvelle collection croisière 2014/2015 le 13 mai prochain.

Le choix de la destination du défilé croisière, qui se déroule entre deux fashion weeks, est souvent justifié par des raisons commerciales ou historiques. En effet, depuis quatorze ans la collection croisière est présentée aux quatre coins de la planète, de Paris à New York en passant par Singapour ou le Cap d’Antibes. Et si on ne connait pas encore ce qui a motivé Karl Lagerfeld et son équipe à s’installer aux émirats arabes unis le temps d’une présentation, une chose est sûre, avec cet événement,  Chanel se donne l’image d’une maison avant-gardiste ouverte au futur. Car Dubaï est sans aucun doute, la ville qui bat tous les records en termes de technologies et d’extravagances.

Dubaï s'apprête à recevoir CHANEL

En avril 2013, la griffe avait déjà investi le terrain avec l’exposition « la petite veste noire », laquelle avait remporté un franc succès auprès des dubaïotes. Et lorsqu’on sait que Chanel offre habituellement une mise en scène spectaculaire à la presse et aux acheteuses pour la saison croisière, cette fois, le lieu se prêtera idéalement aux plus grands fantasmes de Karl Lagarfeld.

Qui n’a pas encore réservé son billet ?

Michael Kors : Gossip girl in the house…

La “Mercedes-Benz” fashion week de New York a encore battu son plein avec plusieurs défilés toujours aussi attendus tels que Ralph Lauren ou Victoria Beckham. Mais c’est Michael Kors qui a fait le pus de bruit cet hiver avec une collection urbaine et élégante applaudie par la « it girl » américaine, Blake Lively.

Le créateur Michael Kors a proposé le 12 février dernier sa collection prêt-à-porter automne-hiver 2014-2015 dans les studios Spring de Tribeca, toujours avec le style d’un New-York classe et trendy. Cela dit, c’est une romance californienne que raconte l’histoire de cette collection, les mannequins défilent d’ailleurs, sur « Californian Dreamin’ » joué au violon, parées de créations qui sont le fruit du « mélange de chic urbain avec l’aisance du nord de la Californie » pour emprunter les termes du maître dans ses notes de présentation.

Sacs et jupes à franges, pantalons oversize, manteaux amples, grands pulls à torsades, fourrures, écharpes et ceintures XXL constituent les principaux modèles de jour. En marge des pièces empruntées au vestiaire masculin, le créateur a choisi des matières plus fluides et transparentes pour les soirées de Madame, ce qui apporte une touche sensuelle au défilé. Les couleurs restent dans les tons de l’hiver avec du gris, du chocolat tendre, de l’avoine et du noir évidemment.

Si le créateur milliardaire a habillé les plus grandes stars américaines dont la première dame des Etats-Unis, il n’est sans doute pas contre la présence des nouvelles étoiles montantes d’Hollywood à son défilé. Ainsi, c’est la comédienne très courtisée Blake Lively, 26 ans, connue pour son rôle dans la série « Gossip Girl » qui a déchainé les photographes de par sa présence. L’épouse de l’acteur Ryan Reynolds est apparue dans une tenue signée Michael Kors qui lui allait à ravir. Blake Lively portait une robe bleue marine échancrée imprimée de fleurs beiges assorties à ses escarpins Louboutin style croco’ et une veste manches-courtes façon cache-cœur à épaulettes de couleur bleue marine accessoirisée d’une ceinture en cuir beige. Un total look parfaitement assorti qui a fait son écho…

Le défilé solaire de Stéphane Rolland applaudi par Kim Kardashian

Stéphane Rolland a présenté sa collection Haute Couture printemps-été 2014 à Paris le 21 janvier dernier au Théâtre National de Chaillot. Une collection solaire où les créations plus fraîches les unes que les autres nous ont transportés dans l’univers intense du créateur français.

Parmi la foule d’invités qui s’impatiente de découvrir le travail du créateur. La chanteuse et comédienne Sofia Essaïdi est apparue resplendissante dans une robe du créateur, et a été placée aux côtés des actrices Gaia Weiss, Blanca Suarez et Paz Vega qui avaient également fait le déplacement. Mais c’est l’arrivée de la star de télé-réalité américaine Kim Kardashian qui a été la plus remarquée, puisqu’une foule de photographe à sa poursuite, était prête à tout pour obtenir le moindre cliché. Après trois sourires, deux poses et quelques centaines de milliers de flashs plus tard, le show pouvait enfin commencer…

Une brise de printemps souffle sur Paris quand les premières créations de Stéphane Rolland apparaissent sur le podium. Parés d’immenses arches en suspension faits de gazars et d’organza, les combinaisons pantalons blanches, jaunes et noires annoncent le passage délicat du soleil au crépuscule avec délicatesse et légèreté. Les silhouettes graphiques entre manches asymétriques et détails torsadés viennent briser le côté stricte des tenues chics.

La transparence des robes blanches caresse la féminité des modèles à travers des dos nus et le  dévoilement des jambes sans excès ni vulgarité. Lorsqu’elles se soulèvent, les robes laissent entrevoir des broderies de lichen, pour mettre l’accent sur la Haute Couture. Et les feuillages de saison qui se posent au fur et à mesure sur les épaules et les hanches des créations, apportent la touche finale sur des coupes franches et affirmées.

Inspirations latines, influence seventies et touche futuriste se mélangent et offrent un mix des genres et des matières au travers de ces toilettes aux styles variés. Stéphane Rolland a travaillé la « solarité », la lumière, également via l’utilisation de sculptures de vinyle et de cuir vernis sur chaque pièce, lesquelles partagent une humeur, une situation, un état d’esprit.

En marge de ces tons doux et lumineux, finit par arriver la pièce maitresse de la collection qui a fait sensation parmi les convives. La robe de mariée jaune en organza fait son entrée telle un phœnix ou un soleil en feu. Une pièce spectaculaire dont les épaules se déploient en ailes et marque les esprits de par sa force visuelle.

La femme Stéphane Rolland printemps-été 2014  se veut être espiègle, moderne et éclatante.

Dans le jardin d’Eden de Zuhair Murad

Le palais des beaux arts de Paris accueillait le couturier libanais Zuhair Murad et ses 47 nouvelles créations le 23 janvier dernier, dans un décor aux couleurs de « jardin d’Eden », thème de cette collection exquise aux 1001 nuances…

Zuhair Murad n’est plus à présenter, de Jennifer Lopez à Blake Lively en passant par Catherine Zeta-Jones et Kristen Stewart, toutes les stars se l’arrachent pour décrocher la palme glamour sur le tapis rouge à Hollywood. Et aux yeux de sa collection Haute-Couture printemps-été 2014, cette tendance ne risque pas de s’inverser.

Défilé Haute Couture Zuhair Murad printemps-été 2014Cet été, la femme Zuhair Murad sera charmante, glamour et féline! A la fois réservée dans des tailleurs en guipure, chic dans son ensemble pantalon, tendance dans son jumpsuit ou affirmée dans sa robe manteau longue en crêpe, celle-ci sera de toutes les occasions. Elle rêvera ses nuits d’orient dans son caftan en dentelle chantilly et sa longue robe dorée or puis se réveillera caresser la rosée du matin dans ses jardins, dans une robe ample vert d’eau, incrustée de fleurs aux couleurs porcelaine. Elle ira montrer son élégance à la cité dans son tailleur noir et blanc en mikado avant de se rendre au bal qu’elle attendait tant, parée de sa robe longue couleur peau en tulle de soie laissant deviner son pelage de panthère…

Défilé Haute Couture Zuhair Murad printemps-été 2014Fidèle à son style, la dentelle délicatement transparente et sexy est omniprésente sur la collection, le travail de borderie sur les robes est toujours aussi précis et les matières choisies aussi souples. Tulle et organza de soie se mêlent avec intelligence et discrétion aux perles, plumes et paillettes.

Très vite, on imagine déjà la chanteuse Rihanna dans le Jumpsuit entièrement rebrodé en or et blanc et sa consœur Beyoncé Carter Knowles se déhancher dans la combinaison short manches longues en tulle, sertie de cristaux arc-en-ciel !!!

Défilé Haute Couture Zuhair Murad printemps-été 2014

La faune et la flore sont relevées avec grâce et raffinement tout au long des créations, lesquelles se succèdent harmonieusement comme le fin passage de l’aube au crépuscule. En effet, les looks captivants définissent la saison avec des couleurs pures et sages telle une journée d’été. On passe ainsi de la pleine lumière, avec du blanc immaculé et de l’or, à une nuit sombre mais magique par le noir. Puis c’est un retour en douceur avec les lueurs du matin et son rose pâle, avant de retrouver la fraîcheur des fleurs d’un « jardin d’Eden » sublimé avec les couleurs vert d’eau, pêche, jonquille, mimosa, parme, lilas et lavande.

Le créateur apporte une touche animale à ses pièces avec des impressions python, panthère, léopard et zèbre souvent fusionnés à plumes et fleurs. Pour accessoiriser ces nouvelles créations, le créateur a opté pour une ceinture dorée façon feuillage qui s’accorde parfaitement à chaque look. Enfin, pour le bouquet final, une robe de mariée rebrodée de quelques vingt-cinq-mille coquelicots, jonquilles et pivoines… vient clôturer ce jardin fleuri riche en romantisme.

 Zuhair Murad a une fois de plus démontré l’étendue de son art au travers de cette collection à la fois fraîche, diversifiée et cohérente qui lui a été inspirée par « la nature ».

  • Share