Ce qu’il faut retenir de la fashion week parisienne printemps-été 2018 !

La semaine de la mode la plus attendue de l’année vient de toucher à sa fin avec le défilé Louis Vuitton qui s’est déroulé hier au musée du Louvres. Cette saison estivale 2018 s’annonce à la fois riche en style et en glamour avec des collections qui n’ont pas laissé indifférent. Cuir, épaules carrées ou bouffantes chez Saint Laurent par Anthony Vaccarello VS salopettes couture et vestes frangées chez Balmain par Olivier Rousteing, les couturiers n’ont une fois de plus pas déçus. Les stars Hollywoodiennes étaient bien évidemment au rendez-vous. Nous avons assisté à plusieurs temps forts, on vous raconte…

  • Le set SAINT LAURENT

C’est sans aucun doute à Saint Laurent que la palme revient cette saison, avec sa merveilleuse idée de s’emparer du Trocadéro pour y faire défiler ses créations.

Une dame de fer scintillante en arrière plan pour habiller le podium en plein air, que dire ? POW ! Une maison ne pouvait pas rêver mieux pour lancer la fashion week parisienne. Magique !

L’actrice Robin Wright (Wonder Woman), le chanteur Lenny Kravitz, les tops Kate Moss, Naomi Campbell, Farida Khelfa et Amber Valetta ainsi que les comédiennes Catherine Deneuve, Charlotte Gainsbourg, Chloe Sevigny et Lou Doillon ont fait le déplacement. Rien que ça !

Bien que spectaculaire, l’Oasis chez Chanel n’a a pas pu rivaliser avec la tour Eiffel vêtue de ses plus belles lumières. La maison Dior a proposé un défilé miroir, un peu comme si l’on se retrouvait dans une caverne des glaces, plutôt intéressant. Un éclat que l’on a pu retrouver chez Moncler « Gamme rouge » dont les boules à facettes disco ont davantage brillé que la collection. Oups !

  • Le premier rang BALMAIN

Si Saint Laurent a agité les photographes avec son premier rang, Balmain les a quant à lui surexcités. Pour cause, Olivier Rousteing et ses VS angels ( Natalia Vodianova, Alessandra Ambrosio, Jourdan Dunn, Cindy Bruna, Karolina Kurkova, Sara Sampaio etc.) ont attiré les célébrités les plus médiatisées du moment. Que ce soit les joueurs de football du PSG Neymar jr. et Daniel Alves, l’iconique Pamela Anderson, le chanteur M Pokora, Anna Wintour ou la top modèle des années 90 Claudia Schiffer, les flashs n’ont cessé de nous éblouir avant la présentation de la superbe collection ( voir notre video ici).

  • La basket flashback Louis Vuitton

Entre futurisme et retour vers les 90’s, la nouvelle basket Vuitton va faire un malheur. Rappelez-vous la folie autour des « No Box » entre 1990-1995, les filles en portaient toutes. C’est reparti pour un tour !

La basket Louis Vuitton printemps été 2018

  • Le chapeau oversize Jacquemus

Ou comment faire une entrée remarquée sur la plage à Saint-Trop’ ? Ce chapeau est le must-have des fashionistas exubérantes et libérées qui veulent faire sensation l’été prochain ! On adore.

Le chapeau printemps été 2018 par Jacquemus

  • Le collier à double frange Elie Saab

Repéré au détour d’une collection inspirée de l’Amazonie, ce collier est une merveille. Imposant mais chic, il viendra parer les décolletés les plus osés avec délicatesse et dynamisme.

Collier Elie Saab collection printemps été 2018 #PFW

  • Le t-shirt Louis Vuitton

Quand le créateur Nicolas Ghesquière fait un clin d’œil a son pote Millie Bobby Brown, star de la série Stranger Things, dont la saison 2 est attendue avec impatience, cela donne lieu à un t-shirt tribute façon fan-art qui va vite devenir collector.

LOUIS VUITTON X STRANGER THINGS

  • Les souliers ISABEL MARANT

La créatrice Isabel Marant propose des sandales originales qui se prêteront à toutes les occasions. Pour le soir, elle en orne quelques-unes de strass de façon à briller un peu plus mais toujours avec simplicité.

NB : A noter, la paire de mules homme en cuir d’ores et déjà très appréciée par la gente masculine.

Cela dit, si vous vous sentez d’humeur espiègle et affirmée, les cuissardes en PVC façon bottes de pluie  chez Chanel devraient également vous séduire.

Cuissardes Chanel printemps été 2018

Pour les plus classiques, les chaussures façon chaussons de ville Rochas en satin sont à prendre en compte.

rochas

  • Les sœurs Hadid, grandes absentes

Si les noms de mannequins tels que Charlee Fraser, Mckenna Hellam, Kaia Gerber ( la fille de Cindy Crawford) ou Lea Julian ont été cités dans la presse, car elles ont le plus défilé cette saison, c’est avec regret que nous n’avons pas retrouvé Gigi et Bella Hadid sur les catwalks. Leur présence aux fashion weeks new-yorkaise et milanaise, ne présageait pas cette soudaine absence. D’autant plus que Gigi Hadid faisait une apparition parisienne à la soirée Messika pour sa collaboration avec la marque de bijoux. Kendall Jenner a déserté également cette saison. Qué pasa ???  Rendez-nous nos Top !

  • Le final le plus fun : THOM BROWNE

Bien que la créatrice Andra Dumitrascu ait présenté son travail sur le quai du métro parisien, ce qui en soi, est une prestation très audacieuse, c’est le créateur américain Thom Browne qui s’offre la clôture de show la plus inattendue.

En effet, c’est une licorne géante guidée et animée par trois mannequins qui a mis fin à sa collection, le tout sur un fond de « partir là-bas », musique originale de « La petite sirène » de Disney. Un côté féérique que l’on aurait penser trouver davantage sur les collections haute-couture.

  • La soirée où il fallait être vu : La CR fashion book x Circoloco au Yoyo

Au-delà d’avoir un magazine qui porte son nom, Carine Roitfeld est l’amie des stars. Alors, forcément lorsque celle que l’on nomme « la queen » organise une soirée ultra privée c’est tout le show-business qui se bouscule à l’entrée. On y était !

Le gratin de la mode, du cinéma et de la musique s’est réunit dans les dessous du Palais de Tokyo pour célébrer la #CR1999 party en collaboration avec Maybelline et Circoloco (voir notre vidéo ici) .

On a pu y croiser l’acteur Leonardo Dicaprio caché sous sa casquette des Yankees, le chanteur Robin Thicke, l’ex chanteuse des Black Eyed Peas Fergie mais aussi Olivia Culpo, Jesse Metcalfe (Desperate Housewives), Olivier Rousteing, Met & Marcus, Ellen Von Unwerth, Jasmine Sanders, Jordan Barrett, les anges de Victoria’s Secret ( Shanina Shaik, Doutzen Kroes (adorables), Izabel Goulart, Karlie Kloss, Joan Smalls, Jasmine Tookes, Taylor Hill, Barbara Palvin, Cindy Bruna etc.) pour ne citer qu’eux. Difficile pour Vogue magazine de rivaliser le lendemain soir avec sa disco party au Petit palais.

  • Le dîner le plus select : LOUIS VUITTON au RITZ

Le 2 octobre dernier, Louis Vuitton inaugurait sa nouvelle boutique place Vendôme à Paris. Pour l’occasion, un parterre de stars s’est donné rendez-vous dans cette maison imaginée par l’architecte américain Peter Marino.

Mais c’est à quelques pas, dans les salons du Ritz que les célébrités se sont retrouvées en très petit comité autour d’un dîner gastronomique auquel nous avons pu assister ( voir la vidéo ici).

Nous y avons croisé les égéries de la maison de couture parmi les rédacteurs en chef mode. Ont répondu présentes, les actrices Cate Blanchett, Julianne Moore, Léa Seydoux, Jennifer Connelly, Ruth Negga, Michelle Williams, Raffey Cassidy, Laura Harrier, Catherine Deneuve et Alicia Vikander. Mais aussi le comédien Jaden Smith, l’animatrice Florence Ferrari, le producteur Mark Ronson, les photographes Patrick Demarchelier et Ellen Von Unwerth ou encore le tout frais rédac’ chef du Vogue British Edward Enninful.

On a vu : La journaliste mode Suzy Menkès se réfugier dans un coin pour mieux capter la wifi et poster ses vidéos de défilés (pas facile !). Emmanuelle Alt esquiver gentiment Carine Roitfeld pour ne pas lui faire la bise (pas bien !). Babeth Djian quitter le dîner la première (pas le temps !).

Les prestigieux convives ont été ensuite invités à rejoindre le club Le Vendôme où Will Smith donnait un concert privé. Rejoint par ses deux fils, Trey & Jaden, sur scène il a entonné sa célèbre reprise de « Just the two of us » (moment !).

Mais c’est avec Michelle Williams et sa BFF Busy Phillips que nous nous sommes le plus amusés sur la piste sur les tubes des Destiny’s child mixés par Dj Jazzy Jeff.

 

 

Frimousses de Créateurs : Les Designers se mobilisent pour le Darfour

Pour la onzième année consécutive, designers, maisons de coutures prestigieuses et grands joailliers ont offert leurs services à l’UNICEF France afin de venir en aide aux enfants du Darfour au Soudan.

Cette action intitulée « Frimousses de Créateurs » a permis de recueillir 85 pièces, lesquelles seront mises aux enchères le 24 novembre 2014 au Théâtre du châtelet à Paris.

A cette occasion, un vernissage a été organisé le 17 novembre dernier dans ce même lieu afin de présenter ces œuvres d’art, parmi lesquelles une majorité de poupées à l’effigie des griffes sur une thématique précise, l’Opéra. Gucci, Prada, Dior, Chanel, Dolce & Gabbana, Gaultier ou encore Elie Saab ont ainsi rivalisé d’imagination afin de présenter « LA » cantatrice dans son plus bel apparat.

L’UNICEF qui mène un véritable combat pour que les droits des enfants dans le monde soient respectés a, via l’opération « Frimousses de Créateurs », mis en avant deux droits fondamentaux : Le droit à l’identité et le droit à la santé. Chaque créateur a ainsi donné un nom à sa poupée, son œuvre, et de fournir un certificat d’authenticité faisant référence à la carte d’identité/certificat de naissance.

Bien que Lara Fabian, la marraine de cœur de l’édition 2014, n’ait pas brillé de sa présence, Michèle Barzach, présidente de l’UNICEF France, a pris le micro afin de sensibiliser la presse face à la situation actuelle au Darfour.

En raison d’importants mouvements de population, le Darfour est confronté à la résurgence de maladies évitables par la vaccination, telles que la diphtérie, la rougeole, la coqueluche ou la méningite. Sur place, 3,5 millions de personnes ont besoin d’une assistance humanitaire. En 2013, l’événement « Frimousses de Créateurs » a permis de collecter près de 185 500 euros directement affectés à cette campagne de vaccination. Une mobilisation du secteur de la mode et du luxe qui trouve donc toute son importance dans cette action de charité. Car sous la beauté de ces poupées et de ces œuvres se cache une véritable précarité devant laquelle chacun ne peut rester insensible. 300 000 enfants pourront être vaccinés en 2015 si la vente aux enchères permet de rassembler une somme généreuse auprès des collectionneurs et autres amateurs d’art.

Frimousses de créateursTilmann Grawe, Max Chaoul, Bernard Montiel et Jean-Claude Jitrois ont notamment fait le déplacement pour témoigner leur engagement à cette noble cause.

We Love Disney Live : les artistes chantent Disney au Grand Rex

Arielle Dombasle, Nolwenn Leroy ou encore Ben l’oncle soul offraient un concert privé le 3 novembre 2014 au Grand Rex à Paris afin de lancer «  We love Disney 2 ». Un concert 100% live qui nous a replongés dans la magie de Disney. GuysAndPeople y était et vous raconte…

We love disney liveSuite au succès de l’album « We Love Disney », paru le 2 décembre 2013, où des artistes français comme Jenifer, Garou, Christophe Willemn et Zaho reprenaient les plus grands hits des classiques des films Walt-Disney, Universal Music a décidé de réitérer l’expérience cette année. Ainsi, depuis le 4 novembre dernier, la compilation « We love Disney 2 » est disponible dans les bacs avec de nouvelles interprétations des chansons de « Cendrillon », « La reine des neiges », « Tarzan » ou « La belle et le clochard ».

Afin de booster les ventes de ce nouveau projet, un concert exclusif a été organisé sur la scène du Grand Rex à Paris, lequel sera diffusé sur la chaîne W9 pour la saison des fêtes de fin d’année. Accompagnés d’un orchestre philharmonique, les artistes se sont mis sur leur 31 afin de promouvoir cet album devant la presse.

Disney LiveLe talentueux Ben l’Oncle Soul a ouvert les festivités avec brio sur le morceau « être un homme comme vous » issu du dessin-animé «  Le livre de la jungle ».

Sur le même film, la chanteuse Carmen Maria Vega et son total look black, a apporté une touche mystique avec le titre « Aie confiance ».

Carmen Maria Vega au concert Disney LiveLa chanteuse et actrice Arielle Dombasle a illuminé la scène avec sa robe étincelante sur le titre « Un jour mon prince viendra » de Blanche-Neige et les Sept Nains.

Emmanuel Moire a joliment interprété le titre « L’air du vent » de Pocahontas.

Le latin lover Kendji Girac a séduit l’audimat sur une reprise du titre « Belle nuit » tirée de « La belle et le clochard ».

Enfin, l’élégante Nolwenn Leroy a poussé la chansonnette tout en justesse sur « J’en ai rêvé » de « La belle au bois dormant » et Alizée, toute de blanc vêtue, a rendu hommage à « Cendrillon » avec la ballade « Tendre rêve ».

Mais c’est Olympe, candidat de la saison 2 de « The Voice » diffusé sur TF1, qui nous a le plus séduit sur « Ce rêve bleu » tiré du dessin animé « Alladin » en duo avec Anaïs Delva.

Cette dernière clôturera d’ailleurs le show sur le titre « Libérée, délivrée » récompensé dans sa version originale par un Oscar le 2 mars 2014.

Un tapis-rouge très timide pour l’occasion avec la présence de Miss France 2014, Flora Coquerel, l’animateur Matthieu Delormeau, Kyan Khojandi, Jean-Marc Généreux et les chanteuses Yseult et Amandine Bourgeois.

A noter qu’une partie des bénéfices générés par les ventes de « We Love Disney 2 » (Mercury/Universal) seront reversés à l’association « Rêves », laquelle exauce les souhaits d’enfants malades.

Découvrez un extrait du concert en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.youtube.com/watch?v=VGJ1CtwmXLA&feature=youtu.be

 

Marvel lance une #SecretGalaxyNight pour son blockbuster estival

C’est sur les toits du Perchoir, dans le onzième arrondissement de Paris, que Disney a fêté l’arrivée du dernier né des studios Marvel : Les Gardiens de la galaxie. Entre cocktails, vue panoramique de la capitale et animations high-tech, le film a bénéficié d’une jolie visibilité sur les réseaux sociaux. GuysAndPeople a fait le déplacement…

Avec 27 degrés au thermomètre à Paris, une soirée en terrasse ne pouvait pas mieux tomber. Ce 24 juillet 2014, les invités de la #SecretGalaxyNight, bracelet au poignet, ont pu apprécier un mix inspiré de la bande originale du film « Les Gardiens de la galaxie » servi, à l’instar des cinq super-héros du long-métrage, par cinq super dj’s de radiooooo.com. Marvin Gaye, David Bowie ou encore les Jackson 5 ont ainsi rythmés les légers déhanchés des convives, tous verre à la main, heureux de partager photos et impressions sur le réseau à l’oiseau bleu.

Réalisé par James Gunn, sur une histoire de Nicole Perlman et James Gunn, « Les gardiens de la galaxie » nous entraîne dans l’espace. On y retrouve Chris Pratt dans le rôle de Peter Quill alias « Star-Lord », la belle Zoe Saldana dans le rôle de « Gamora » et l’ancien champion de catch américain Dave Batista (“Riddick”) dans le rôle de « Drax le Destructeur ».

Secret Galaxy Night  (15)Les acteurs Vin Diesel et Bradley Cooper ont prêté leur voix (dans la version originale, ndlr) respectivement aux personnages « Groot » et « Rocket ».

Vin Diesel et Bradley Cooper à Los Angeles le 21 juillet 2014.

Les acteurs Vin Diesel et Bradley Cooper sur le tapis rouge de l’avant-première du film « Les gardiens de la galaxie » à Los Angeles le 21 juillet 2014.

Enfin, on notera également la présence de l’actrice Glenn Close dans le rôle de « Nova Prime Rael » et de l’acteur oscarisé Benicio del Toro dans celui du « Collector ».

Glenn Close et Benicio Del Toro à Los AngelesL’avant-première parisienne du film « Les gardiens de la galaxie » aura lieu le 1er août 2014 au Grand Rex.

« Les gardiens de la galaxie » le 13 août 2014 dans les salles.

 

 

Maléfique : La beauté du diable incarnée par Angelina Jolie

55 ans après la première adaptation du conte « La belle au bois dormant » par les studios Disney, nous retrouvons cette histoire mythique sous un nouvel angle. Dans « Maléfique », c’est la méchante sorcière qui est à l’honneur. On y découvre une femme forte, blessée mais surtout attendrissante, interprétée par la sublime Angelina Jolie.

MaléfiqueAngelina Jolie, récipiendaire d’un Oscar pour « Une vie volée », offre une prestation exceptionnelle dans « Maléfique ». D’ailleurs, après avoir visionné le film, on ne peut imaginer une autre actrice dans ce rôle. Regard de marbre, peau lisse et taille de guêpe, sa beauté froide est troublante et captivante.

Bien loin du classique de « La belle au bois dormant », film d’animation de 1959, « Maléfique » offre un aspect plus intéressant de ce conte de fées. L’histoire méconnue d’une des plus emblématiques des méchantes Disney est enfin révélée. Alors qu’on s’imaginait que cette charismatique sorcière était motivée par la jalousie et la haine naturelle, on découvre avec ce film, que ce sont bien les événements qui l’ont rendue noire et sans pitié.

Maléfique version 1959. ON NE NAÎT PAS MÉCHANT, ON LE DEVIENT

 Protectrice de la Lande, « Maléfique » a toujours su repousser les humains intéressés par les précieux trésors que ce territoire recouvre. Mais lorsqu’elle décide d’ouvrir son cœur et de faire confiance à un homme, pour peut-être un jour mettre fin à cette rancune entre fées et humains, la vie la poignardera dans le dos. Impuissante face aux mensonges et à la cupidité de l’homme, « Maléfique » va laisser ce sentiment de haine et de vengeance l’habitée. Très vite, on éprouve de la compassion pour cette femme seule, meurtrie, et trahie par l’amour.

La promotion tout terrain de Maléfique

Les Bus new-yorkais et la marque de cosmétiques MAC à Paris, aux couleurs du film.

Bien que la classe et la prestance d’Angelina Jolie soient incomparables, la jeune Elle Fanning, qui interprète le rôle de la princesse Aurore aka « la belle au bois dormant », réussit à tirer son épingle du lot avec une réelle présence et importance dans l’histoire.

La princesse AuroreEn revanche, les trois bonnes fées qui s’occupent de la princesse Aurore loin de son château ses seize premières années, ne sont pas très convaincantes dans le registre humoristique. Et même si l’on regrette un peu, en dépit du sort jeté lors de la scène du baptême, que Maléfique n’est pas été encore plus loin dans la démonstration de ses pouvoirs, on ne s’ennuie pas.

« Maléfique » est un réel plaisir pour les yeux, les paysages sont colorés avec une vraie profondeur à l’écran grâce aux contrastes et aux reliefs 3D. Les costumes sont recherchés et le travail au niveau du maquillage sur l’actrice principale est impressionnant.

On retrouve les mêmes prothèses que la chanteuse Lady gaga avait utilisé pour les besoins de la promotion de son album « Born This Way »

On retrouve les mêmes prothèses que la chanteuse Lady gaga avait utilisé pour les besoins de la promotion de son album « Born This Way »

On s’attache également au peuple des fées avec ses petits monstres aussi affreux qu’affectueux. Les créatures fantastiques dans "Maléfique"« Maléfique », c’est une belle histoire qui dépoussière le conte de fées avec son mythe ringard du prince charmant, et met la femme face à ses différentes facettes et aux réelles épreuves de la vie… à ne pas rater !

 « Maléfique » un film de Robert Stromberg en salles le 28 mai 2014, avec Angelina Jolie, Sharlto Copley, Elle Fanning, Imelda Staunton, Juno Temple, Lesley Manville.

 

  • Share