« Bodyguard », le musical : Qui pour honorer Whitney Houston ?

« The Bodyguard », la comédie musicale basée sur le film culte des années 1990 arrive enfin à Paris ! Après cinq années de triomphe à Londres et désormais en tournée à travers le monde, le show qui rend hommage aux plus grands tubes de Whitney Houston s’installe au Palais des sports du 2 février au 4 mars 2018. A ne surtout pas rater !

bodyguard-le-musical-a-parisLes fans de la célèbre diva sont aux anges. Pour la première fois en France, pendant plus de deux heures, une comédie musicale va non seulement mettre en scène le plus grand rôle de Whitney Houston au cinéma,  mais aussi la bande originale du film – écoulée à 42 millions d’exemplaires dans le monde rappelons-le – et ses plus gros hits tels que « I wanna dance with somebody » ou encore « I will i know ». Un programme qui s’annonce festif et très intéressant niveau performance vocale. Car qui pourra reprendre les chansons de la défunte artiste sans fausses notes ?

Nous avions eu la chance de pouvoir voir le show en 2014 à Londres au théâtre Adelphi. A cette époque c’était Alexandra Burke, la lauréate du X-Factor local,  qui endossait le rôle de Rachel Marron. Littéralement scotchés par ses prouesses vocales sur scène, il était difficile d’imaginer une autre artiste faire mieux. Mais c’était sans compter sur nos amis les américains qui ont su trouver LA perle rare. Car ce n’est autre que la chanteuse canadienne Deborah Cox qui porte le spectacle actuellement à travers les États-Unis avec une voix qui se rapproche extrêmement de celle de Whitney Houston. La chanteuse de 42 ans avait d’ailleurs été choisie pour doubler la voix de la diva lors d’un biopic (Whitney, 2015) , et avait même partagé un duo avec elle  il y a 17 ans à l’occasion de la sortie d’un Best-Of (Whitney: The Greatest Hits, 2000).

La barre est donc très haute, et le producteur français (Dinh Thien Ngo pour Vantage prod, ndlr) cherche ardemment celle qui attirera les foules et saura rendre hommage à ce répertoire connu de tous. Au pays bas, le résultat n’est pas très convaincant mais nous gardons espoir pour le drapeau tricolore.

Le spectacle sera joué en français mais les chansons seront interprétées en anglais ( ouf !) on imaginait mal le fameux « I will always love you » devenir « Je t’aimerai toujours ». Car il est difficile d’oublier le fiasco « Sister Act » où les chansons cultes avaient été adaptées à la langue de Molière.

Quoi qu’il en soit, « Bodyguard » c’est 35 artistes sur scène dont 8 musiciens, et 16 titres interprétés en « live » qui raviront le souvenir de Whitney Houston le temps d’une soirée. Mais aussi et surtout l’âme romantique qui sommeille en vous à travers cette histoire d’amour impossible entre une grande star du show-business et son garde du corps… A vos réservations !

Bodyguard, le musical : A Paris dès le 2 février 2018 puis possible tournée en province.

Mise en scène : Thea Sharrock.

Décors & Costumes : Tim Hatley.

Chorégraphie : Karen Bruce.

 

Un été 44 : Le défi de Valéry Zeitoun

Depuis le 4 novembre 2016, « Un été 44 » , la comédie musicale mise en scène par Anthony Souchet se joue sur la scène du Comédia à Paris. GuysAndPeople vous en dit plus sur cette production originale créée autour de l’été de la libération; des plages de Normandie jusqu’au parvis de Notre-Dame… attention flashback !

un-ete-44-le-spectacle-musicalNon très fan des spectacles musicaux, le producteur Valéry Zeitoun a pourtant tout misé sur un projet du genre basé sur l’histoire de France. Un pari risqué qui revient sur les axes peu connus de la bataille de Normandie qui s’est déroulée du 6 juin au 29 août 1944. En effet, comment la jeunesse vivait-elle en cette époque de guerre et de peur ? Comment les jeunes pouvaient-ils se projeter vers l’avenir ? Pouvaient-ils aimer librement ?

Le producteur Valéry Zeitoun

Le producteur Valéry Zeitoun

A travers les destins croisés de six jeunes protagonistes, on perçoit la complexité de cette période noire où l’amour avait du mal à se faire une place notamment lorsqu’il nait entre camps ennemis.

Nous suivrons ainsi les aventures du « Petit René » (Nicolas Laurent), un tout jeune fermier de 17 ans, graine de résistant, ainsi que celles de Willy O’Brien (Tomislav Matosin), un GI américain parachuté sur la Normandie et de Hans Spiegel (Philippe Krier), un traducteur allemand devenu soldat de la Wehrmacht contre son gré. Mais ce sont les trois jeunes résistantes Solange (Barbara Pravi), Yvonne (Alice Raucoules), infirmière/sage-femme, et Rose-Marie (Sarah-Lane Roberts) qui apportent la touche lumineuse et pétillante au spectacle.

Si les décors sont simples mais plutôt efficaces (un écran vient habiller la scène en complément) ce sont sur les chansons que s’appuie le show.

Pour « Un été 44 » la crème des auteurs-compositeurs  français s’est réuni. Les titres sont signés Charles Aznavour, Jean-Jacques Goldman, Alain Chamfort, Yves Duteil ou encore Maxime Le Forestier pour ne citer qu’eux.

Pourtant malgré  le décor, les auteurs de renom et l’apport culturel sur le ­débarquement allié (on y découvre les FFI , les Rochambelles, le rôle des soldats Québécois par exemple) il manque de l’action dans ce spectacle.

Les tableaux sont plus ou moins plats et on note quelques longueurs. Le manque de rythme sur certains passages tente à vous détacher du fil conducteur. Les émotions sont parfois survolées et on aimerait qu’il y ait plus de « show » sur scène.

Mais ne jugeons pas trop vite, GuysAndPeople n’a assisté  qu’au showcase de présentation presse l’été dernier. Cela nous avait permis de découvrir quelques morceaux accrocheurs (on aime le swing de « Bonne idée ce d day » par exemple), des musiciens en live et des costumes sympas mais en aucun cas de faire une critique du show dans son intégralité.  La comédie musicale « Un été 44 » est certainement plus aboutie depuis ; et qui plus est, il est important d’aller encourager ce genre de spectacle dans la mesure où il nous permet de nous rappeler et de comprendre notre histoire… à vous de juger.

L’album « Un été 44 » disponible chez Warner music.

Un été 44″ sur la scène du Comedia jusqu’au 26 février 2017, puis en tournée dans toute la France.

Théâtre Comédia
4 boulevard de Strasbourg
75010 Paris

  • Share