Canalsat et Canalplay mettent la France à jour côté séries

Finies les recherches de sites de streaming et les téléchargements illégaux. Grâce à la nouvelle politique chez CanalSat, les séries à succès seront diffusées en VOST dès le lendemain de leur diffusion aux États-Unis.

Ce sera notamment le cas pour les séries « Game of thrones » (saison 5) ou « The Walking Dead » (saison 5) sur la chaîne OCS choc et la nouvelle série « Faking it » (saison 1) diffusée sur MTV.Les séries prennent le pouvoir sur CanalsatCela dit, toutes les chaînes n’ont pas investi dans la fraîcheur des programmes, certaines ralentissent un peu le rythme du bouquet avec des séries d’ores et déjà obsolètes ou dont la durée de vie est fortement mise en péril.

En effet, la chaîne JuneTv (lagardère active) propose la saison 1 de la série dramatique « Twisted » laquelle a été arrêtée aux États-Unis. La chaîne Téva (groupe M6) a mis le paquet côté promo pour la série « Mistresses » avec en tête d’affiche, le retour d’Alyssa Milano au petit écran. Or, la comédienne connue pour ses rôles dans « Madame est servie » et « Charmed », vient d’annoncer qu’elle ne prendrait pas le train de la saison 3. Par conséquent, difficile d’accrocher, d’autant plus qu’un florilège de séries, au destin plus prometteur, est proposé sur les autres chaînes Canalsat.

En marge de « Mistresses », Téva nous annonce, attention retenez votre souffle, la diffusion de la saison 1 et 2 de la série « Scandal » début 2015 ! Sachant que les fans des aventures des « gladiateurs en costards » sont sur le point de finir la saison 4, actuellement diffusée sur Canal +. Décevant !

La chaîne Série club a misé sur la vague super-héros avec la diffusion de la saison 1 de « Marvel : Les agents du S.H.I.E.L.D. » mais élargit les genres avec notamment la saison 2 de « Nashville » avec Hayden Panettiere, la saison 9 de « Supernatural » et l’excellente saison 3 d’ « American Horror Story » intitulée « Coven ». En prime, la chaîne se paiera le luxe de diffuser en direct la 66ème cérémonie des Emmy awards.

Enfin trois nouvelles séries feront leur apparition sur CanalSat cet automne, le thriller sulfureux « The Affair » sur Canal + séries, la série de science-fiction armée de sa légion d’anges « Dominion » sur SYFY et la série façon polar « The Bridge » avec la belle Diane Kruger sur Jimmy.

Canalsatdésormais  disponible sur tous nos écrans.Afin de présenter cette rentrée où « les séries prennent le pouvoir » CanalSat organisait une soirée de lancement dans le 1er arrondissement de Paris où directeurs de chaines, producteurs et acteurs de séries ont fait le déplacement, dont :

L’équipe de la série “Degrassi” (nouvelle génération) diffusée sur June TV avec Luke Bilyk (comédien), Melinda Shankar (comédienne) et Stephen Stohn (Président d’Epitome pictures Inc. et producteur exécutif de la série) :

La comédienne Kyra Zagorsky de la série “Helix” (thriller et science fiction) dont la saison 2 sera diffusée sur SYFY :

Le créateur et producteur exécutif de la série “Teen Wolf“, Jeff Davis. La saison 4 sera diffusée sur MTV :

Plusieurs animations étaient prévues pour présenter l’arrivée des séries (et nouvelles saisons) chez Canalsat :

Découvrez une petite vidéo de présentation des séries en cliquant ici.

Les “digital series” ne sont pas en reste…

La plateforme de SVOD/ VOD illimité Canalplay (groupe Canal +) frappe fort sur le marché des web series avec l’arrivée d’ « H+ : The digital series », produite par Bryan Singer (Usual suspect, X-Men), dans laquelle elle participe au développement.

Web séries Canalplay Une série qui flirte avec l’apocalypse technologique où dans un futur proche un implant révolutionnaire H+, permet aux humains d’être connectés 24/24 à internet. Mais l’arrivée d’un bug va mettre en péril l’humanité… tout un programme !

Geeks, journalistes et blogueurs ont été conviés au visionnage du premier épisode d’H+ en présence des auteurs de la série, John Cabrera et Cosimo De Tommaso dans une ambiance détendue au loft Canalplay, regardez :

Retrouvez vite l’actu de cette série digitale sur Twitter.

X-Men days of future past : Bryan Singer relève le défi avec brio !

Trois ans après le quatrième volet de la saga X-Men réalisé par Matthew Vaughn, le challenge d’un nouvel épisode au niveau était de taille. Bryan Singer qui a orchestré les deux premiers films, en 2000 et 2003, a repris les rennes du projet et le résultat est spectaculaire !

Affiche

C’est à un film X-Men exceptionnel que nous avons affaire cette fois-ci. Au sens où tous les héros principaux de la série sont réunis pour une grande et solide union. Finies les querelles entre super-héros, l’heure est à la mobilisation afin de sauver la race mutante. Les X-Men vont devoir faire face à un ennemi bien plus intelligent et diabolique qu’à leurs habitudes.

Le docteur Bolivar Trask (brillamment interprété par Peter Dinklage aka Tyrion Lannister dans la série “Game of Thrones”) a pour projet de créer, à l’image des puissants gardiens des citadelles antiques, de puissants robots capables d’exterminer tous les mutants, qu’il considère comme les ennemis des humains.

Véritable génie, Trask va créer des sentinelles aptes à s’adapter à leurs cibles aussi puissantes qu’elles soient, ce qui donnera naissance à une guerre sans merci dans un climat chaotique mondial.

Afin de sauver l’espèce mutante et mettre un terme à ce combat perdu d’avance, le professeur Charles Xavier et Magnéto vont utiliser les pouvoirs de Kitty Pryde pour permettre à Wolverine ( Hugh Jackman rempile le rôle de James Logan pour la septième fois) de se rendre dans le passé pour changer ce futur apocalyptique.

Ellen Page dans le rôle de Katherine « Kitty » Pryde / Shadowcat

Ellen Page dans le rôle de Katherine « Kitty » Pryde / Shadowcat

Le scénario nous emmène alors au cœur des années 70 avec un passage à Paris à l’époque où l’on pouvait entendre du Claude François en boîte de nuit mais surtout où l’on retrouve une Mystique, interprétée par la jeune Jennifer Lawrence ( certes à la plastique moins avantageuse que Rebecca Romijn mais tout aussi charmante), dont le rôle est essentiel dans le dénouement de l’histoire.

Jennifer Lawrence dans le rôle de Mystique

Alors que X-Men : Le Commencement (2011) nous racontait la naissance de Magnéto, X-Men days of future past met surtout en lumière l’histoire du professeur Charles Xavier, avec notamment le dévoilement de ses sentiments. Il est intéressant de retrouver dans le film ce chassé-croisé entre le casting sénior des personnages avec Patrick Stewart et Ian McKellen face à leur version « jeune » par James McAvoy, dans le rôle du professeur, et Michael Fassbender dans le rôle de Magnéto.

Passé et futur, réunis.

Les scènes de combat du film sont particulièrement réussies avec des effets spéciaux en tout genre et une belle profondeur à l’écran. A noter que de nouveaux acteurs font leur apparition dans ce long-métrage, dont notre Omar Sy national qui incarne Lucas Bishop, un petit rôle très encourageant pour ses débuts au cinéma américain.

La comédienne canadienne Karine Vanasse, que l’on a pu voir dans la saison 3 de la série “Revenge”, fait un cameo en tant qu’infirmière mais c’est surtout l’un des personnages principaux de la série “American Horror Story”, qui se fera le plus remarqué. En effet, c’est Evan Peters,  le jeune acteur de 27 ans, qui nous offre les plus belles scènes du film en terme d’effets spéciaux à travers son personnage drôle et sympathique de Quicksilver (vif-argent).

Evan Peters, Omar Sy et Karine Vanasse.

Evan Peters, Omar Sy et Karine Vanasse.

Mise à part les costumes un peu trop sobres sur cet opus, “X-Men : Days of future past” répond parfaitement aux attentes des fans de Marvel. Le spectacle impressionnant et constant se mêle à une intrigue captivante et à un scénario bien ficelé. Une pure merveille !

X-Men : Days of Future Past en salles le 21 mai 2014

  • Share