Frimousses de Créateurs : Les Designers se mobilisent pour le Darfour

Pour la onzième année consécutive, designers, maisons de coutures prestigieuses et grands joailliers ont offert leurs services à l’UNICEF France afin de venir en aide aux enfants du Darfour au Soudan.

Cette action intitulée « Frimousses de Créateurs » a permis de recueillir 85 pièces, lesquelles seront mises aux enchères le 24 novembre 2014 au Théâtre du châtelet à Paris.

A cette occasion, un vernissage a été organisé le 17 novembre dernier dans ce même lieu afin de présenter ces œuvres d’art, parmi lesquelles une majorité de poupées à l’effigie des griffes sur une thématique précise, l’Opéra. Gucci, Prada, Dior, Chanel, Dolce & Gabbana, Gaultier ou encore Elie Saab ont ainsi rivalisé d’imagination afin de présenter « LA » cantatrice dans son plus bel apparat.

L’UNICEF qui mène un véritable combat pour que les droits des enfants dans le monde soient respectés a, via l’opération « Frimousses de Créateurs », mis en avant deux droits fondamentaux : Le droit à l’identité et le droit à la santé. Chaque créateur a ainsi donné un nom à sa poupée, son œuvre, et de fournir un certificat d’authenticité faisant référence à la carte d’identité/certificat de naissance.

Bien que Lara Fabian, la marraine de cœur de l’édition 2014, n’ait pas brillé de sa présence, Michèle Barzach, présidente de l’UNICEF France, a pris le micro afin de sensibiliser la presse face à la situation actuelle au Darfour.

En raison d’importants mouvements de population, le Darfour est confronté à la résurgence de maladies évitables par la vaccination, telles que la diphtérie, la rougeole, la coqueluche ou la méningite. Sur place, 3,5 millions de personnes ont besoin d’une assistance humanitaire. En 2013, l’événement « Frimousses de Créateurs » a permis de collecter près de 185 500 euros directement affectés à cette campagne de vaccination. Une mobilisation du secteur de la mode et du luxe qui trouve donc toute son importance dans cette action de charité. Car sous la beauté de ces poupées et de ces œuvres se cache une véritable précarité devant laquelle chacun ne peut rester insensible. 300 000 enfants pourront être vaccinés en 2015 si la vente aux enchères permet de rassembler une somme généreuse auprès des collectionneurs et autres amateurs d’art.

Frimousses de créateursTilmann Grawe, Max Chaoul, Bernard Montiel et Jean-Claude Jitrois ont notamment fait le déplacement pour témoigner leur engagement à cette noble cause.

Manifestation sur le boulevard Chanel

Chanel a fait l’unanimité en présentant un show grandiose et inédit au grand palais de Paris à l’occasion de la Fashion Week prêt-à-porter printemps-été 2015. GuysAndPeople y était !

Karl Lagerfeld a lancé son armée de manifestantes révolutionnaires pour faire passer son message : « Faites la mode, pas la guerre ! ».

Défilé Chanel printemps-été 2015 au Grand Palais de ParisDes dizaines de mannequins aussi jolies les unes que les autres ont déambulé sur le boulevard chanel, au cœur d’immenses façades d’immeubles style haussmannien crées spécialement pour l’occasion, criant haut et fort la gloire des femmes : « Who run the run ? Girls ! ».

La coco révolution était mené par le mannequin Cara Delavingne qui scandait des slogans féministes au gramophone suivie de près par la nouvelle égérie du parfum Chanel n°5 Gisele Bündchen, Kendall Jenner, Caroline de Maigret et le chouchou de Karl Lagerfeld, Baptiste Giabiconi.

Une mise en scène spectaculaire et un décor fastueux qui ont ravi les professionnels de la mode dont Anna Wintour, la rédactrice en chef du VOGUE américain, laquelle est restée jusqu’à la fin du show contrairement au défilé Dior.

Anna Wintour au défilé ChanelCôté collection, on retiendra les tailleurs de tweed, la maille rayée, les costumes amples masculin/féminin, le sac patchwork et métallique gravé, derbies dorées à brides et le rose fuchsia qui fait son come-back !

Aperçu dans la foule de personnalités présentes, le rappeur Theophilus London, la juge dans « Project runway » aka “Mission Haute Couture” et directrice artistique chez Marie-Claire USA, Nina Garcia mais aussi Jean-Roch, Louise Grinberg, Poppy Delevingne, Julie Delpy, Leigh Lezark, Alice Dellal, Ana Girardot et Elisa Sednaoui.

En attendant de découvrir le court-métrage de Karl Legerfeld avec en guest-star, le mannequin Cara Delevingne , le chanteur Pharrell Williams et le fils du top américain Brad Kroenig, Hudson Kroenig. Cliquez ci-dessous pour visionner un extrait du défilé :

Dans la jungle de John Galliano

John Galliano s’apprête à faire un retour en grandes pompes lors de la fashion week Haute Couture pour la maison Martin Margiela. A 53 ans, le couturier britannique va tenter de renaitre sur les podiums tel un phoenix après « l’affaire » qui lui a valu d’être expulsé de chez Dior.

John Galliano, défilé prê-à-porter printemps-été 2015En attendant cet événement, la griffe du créateur continue d’exister sous la direction artistique de Bill Gaytten. Ce dernier a présenté au Centorial à Paris, une collection exotique avec motifs cocotier et faune latine.

John Galliano (16)

Bill Gaytten

Une immersion dans la jungle avec plusieurs nuances de vert et de marron, des feuilles, des matières légères mais aussi des coupes structurées au niveau des vestes et manteaux ainsi qu’une légère touche pailletée pour les tenues de soirée.

Côté accessoire, de la hauteur pour mettre en valeur les robes longues avec des chaussures plateformes qui seront de la “party” cet été !

Une jolie brochette de mannequins rayonne au premier rang du défilé avec la belle Noémie Lenoir, Nina Agdal et Barbara Cabrita. Mais aussi le PDG de Christian Dior couture Sidney Toledano, la comédienne Natasha Andrews et l’animatrice Ophelie Meunier.

L’été chic et détente de Stella McCartney

L’opéra Garnier de Paris ouvrait ses portes à la styliste britannique Stella McCartney dans le cadre de la fashion week. La créatrice a fait honneur à son style en présentant une collection ultra-féminine pour la saison estivale 2015.

De la maille, des pantalons larges, des combinaisons en jean, des robes du soir en soie et le fameux pyjama branché, pour briller sans trop d’éclats dans un style casual du tonnerre.

Stella McCartney a joué sur la transparence et la légèreté notamment avec des ouvertures sur plusieurs modèles « telles des fenêtres sur le corps » et a paré ses mannequins de sandales à talons hauts pour relever ses créations.

 Tout au long du show, nous retrouvons le côté masculin/féminin à travers les créations dans une élégance décontractée.

Les mannequins Bar Refaeli, Elisa Sednaoui et Natalia Vodianova sont apparues au premier rang du défilé plus stylées que jamais aux côtés de l’actrice Salma Hayek, son mari François-Henri Pinault, la chanteuse Neneh Cherry et la comédienne Marie-Josée Croze.

Clairement motivée à faire défiler son style l’été prochain, la créatrice a habillé la Jaguar XE pour booster son lancement. Cette puissante voiture de luxe est principalement constituée d’aluminium recyclé et rejette peu de CO2, des caractéristiques qui collent avec les convictions environnementales de la designer.

Stella McCartney s'associe à la Jaguar XELe bolide a soigneusement été recouvert de divers masques, colorés et pailletés, de super-héros façon Stella McCartney. De quoi ne pas passer inaperçu dans les rues de Londres ou d’ailleurs…

 

Vingt mille lieues sous les mers avec Elie Saab

Comme à son habitude, Elie Saab a fait dans la dentelle avec des créations toujours aussi belles que « portables ». Même si le créateur libanais est davantage reconnu pour son travail précis et minutieux en Haute Couture, sa collection prêt-à-porter printemps-été 2015 nous a réservé quelques belles petites surprises…

Elie SaabC’est au fond des océans qu’Elie Saab est allé chercher son inspiration pour sa nouvelle collection qu’il présentait au cœur du jardin des tuileries à Paris. Le designer libanais évoque le monde aquatique dans ses créations à travers des couleurs franches et autres effets de transparence.

Elie Saab Spring Summer 2015Toujours très chic et précieux, le style du créateur reste fidèle à lui-même avec des robes longues en dentelle ultra légères, de la mousseline, de la soie et des sequins.

Des motifs géométriques sur six modèles viennent apporter une touche fraîche et inédite chez le créateur qui était plus que nécessaire…

 … tout comme cet ensemble blanc façon sportswear très chic et son bomber ajouré de dentelle, qui casse le côté impératrice, et apporte une touche trendy et décontractée.

Elie Saab Spring Summer 2015On saluera également le voyage éphémère à travers les dégradés de couleurs vives et exotiques soulevés par la légèreté des matières…

 Ainsi que le final de la collection avec cette robe noire rebrodée, doublée d’un voile majestueux telle une invitation dans l’océan de la nuit…

Elie Saab Spring Summer 2015Parmi les stars présentes, on peut compter les comédiennes Marie-Josée Croze, Clotilde Courau et Déborah François, la créatrice de lingerie Chantal Thomass, la chanteuse Elissa et le mannequin espagnol Eugenia Silva.

Armée de guerrières séductrices chez Givenchy

Au cœur du lycée Carnot, dans le 17ème arrondissement de Paris, c’est au tour de Riccardo Tisci de montrer l’étendue de son talent. Le designer italien a présenté une collection prêt-à-porter printemps-été 2015 qui n’a laissé personne indifférent !

L’été chez Givenchy sera chaud, sexy voire provoquant !

Un maquillage Amazone pour les belles de Givenchy / crédit : Givenchy

Un maquillage Amazone pour les belles de Givenchy / crédit : Givenchy

La belle d’été chez Givenchy se veut désirable et séductrice dans des tenues aussi romantiques que suggestives. Le designer a su combiné avec intelligence la dentelle, le daim, le cuir et la soie sur une même pièce.

Blanc, noir et marron sont les couleurs largement prédominantes de la collection, lesquelles soulignent le côté sobre et chic de la collection.

Les robes et les jupes sont ultra-fluides et contrastent avec les jeans, pantalons et combinaisons type « deuxième peau ». Un peu comme chez Balmain, Riccardo Tisci a joué avec l’époque médiévale et présente trois robes parées de clous telles des armures modernes.

Mais aussi des blouses à épaules découvertes, mini-gilets et shorts en cuir, et une touche de paillètes sur deux tops à franges.

Givenchy (9)Au-delà de ces créations aussi captivantes les unes que les autres, c’est un accessoire qui a fait l’unanimité. En effet, les bottes cuissardes peep-toes en cuir, présentées sur chaque modèle, en couleur noir et marron, sont sophistiquées et ultra féminines à souhait. Un accessoire qui devrait faire fureur dans les boutiques Givenchy.

En résumé, une collection chic, bohème et sauvage à la fois pour une femme forte, ravageuse et courtisane…. un succès !

C’est un parterre de stars qui se bousculait à l’entrée du lycée Carnot afin d’applaudir le créateur. Si la chanteuse américaine de r’n’b Ciara, papotte avec sa nouvelle copine Carine Roitfeld en attendant le début du show, les comédiennes Juliette Binoche et Clothide Coureau se prêtent au jeu des interviews.

C’est Anna Wintour, la papesse de la mode, connue pour son côté stricte, qui nous surprendra le plus par sa discrétion et sa sympathie. Elle accorde d’ailleurs un joli sourire à GuysAndPeople.

Anna Wintour chez Givenchy

Pas si méchant que ça le diable en Prada !

Au premier rang, le couple Kim Kardashian/Kanye West aka « Kimye » accompagné de Kris Jenner, la maman de la star de télé-réalité américaine, se fait voler la vedette par un enfant. Un petit ange âgé de seulement 15 mois, qui n’est autre que leur fille North. Le superbe bébé, vivait son deuxième défilé lors de cette fashion week parisienne. Très calme durant le show, le bout de chou, qui portait comme sa maman, une robe en dentelle noire, n’a pas l’air d’avoir apprécié l’agitation autour d’elle. Mais plus de peur que de mal, la petite star repartira par une porte de secours afin d’éviter les flashs de l’entrée principale.

On notera également la présence de la star de la chanson chinoise, Li Yuchun, qui a suscité un très vif intérêt auprès des photographes asiatiques.

 

Défilé Saint Laurent : Style rétro et lumières disco !

Le créateur Hedi Slimane nous attendait dans la soirée du 29 septembre pour présenter sa collection prêt-à-porter printemps-été 2015 au Carreau du Temple, dans le 3ème arrondissement de Paris. Un défilé très attendu où beaucoup ont fait le déplacement. On vous raconte…

Il y a foule à l’entrée, l’invitation sous-entend bien que le spectacle sera de taille, on peut lire la note suivante en dernière page « It’s going to be a good night… », ça promet ! Le suspens est à son comble, tous veulent découvrir ce que prépare le célèbre designer.

Une fois la porte franchie, on découvre alors une superbe scénographie. Un assemblage d’immenses barres métalliques sur lesquelles se reflètent, tel un miroir, des lumières chaudes façon disco. La couleur est annoncée, le show peut commencer…

Cette saison, Hedi Slimane a proposé des tenues dynamiques très rétro années 60-70, avec des robes courtes et sexy, shorts en cuir, jupes courtes imprimées mais aussi et toujours de la brillance pour les virées nocturnes de mesdames et mesdemoiselles.

Les silhouettes sont très féminines avec au programme, décolletés plongeants, fourrures, et autres robes à sequins. Côté accessoire, les chapeaux sont noirs, verts, rouges ou même violets. Ils sont assortis à de fins foulards noués de manière asymétrique autour du cou. Les classiques de chez Saint Laurent sont toujours de la partie, comme la petite robe noire et la pochette à chaîne dorée, les sandales à plateformes mais aussi les classiques du créateur avec les petites vestes étriquées et le cuir décliné en blouson et perfecto.

Cara DelavingneLes célèbres lolitas telles que le mannequin Cara Delavingne, ont défilé sur le catwalk sur une chanson originale de la chanteuse Aleide, composée spécialement pour Saint Laurent : « 1,2,3 »… oh la la ! Laquelle met bien du temps à sortir de votre tête…

Défilé Saint Laurent (7)Bon nombre de célébrités sont venues soutenir le créateur dont la madone de la maison, l’actrice Catherine Deneuve, laquelle a soulevé sa rock-attitude avec son weed t-shirt.

On a pu croiser le chanteur Lenny Kravitz et ses bottines dorées, les comédiennes Emmanuelle Seigner, Lou Doillon et Salma Hayek aux côtés de son cher et tendre mari Francois-Henri Pinault. Tous étaient ravis d’avoir assisté à ce show qui rendait hommage aussi bien à la mode qu’à l’art contemporain dans son ensemble.

Marco Bicego et Adolfo Courrier : le renouveau de la joaillerie italienne

Le savoir-faire italien s’invite dans la capitale française à travers deux joailliers qui savent allier tradition et modernité avec chacun son univers bien distinct.

Adolfo Courrier joue sur les couleurs et les contrastes de matières tout en respectant une production 100% italienne. Il nous surprend avec sa collection POP, très moderne, qui propose pour la première fois dans la haute joaillerie la possibilité de composer sa propre bague.

L’univers d’Adolfo Courrier est également marqué d’un esprit rock et animalier avec des pièces en or serties de diamants. A l’image de la bague en forme de grenouille sertie de diamants noirs ou de la bague articulée crocodile sertie de diamants mats et de diamants noirs avoisinant les 40 000 euros.

Marco Bicego trouve son inspiration et son savoir faire dans ses origines vénitiennes. Il utilise notamment la technique du “bulino” où les métaux sont travaillés pour donner naissance aux sublimes boules de la collection Africa. On retrouve ce savoir faire et cette simplicité du bijoux dans la collection Marrakech, où le créateur utilise cette fois des colliers en or torsadés avec des diamants. Ses origines se retrouvent jusqu’aux modèles qui portent ses créations et qui rendent hommage à la femme italienne. On peut retrouver les créations du joaillier au printemps du luxe à Paris.

Plus d’informations sur :

http://www.adolfocourrier.com

http://www.marcobicego.com

Pharrell Williams et G-Star Raw volent au secours des océans

Le 8 février dernier, le producteur, chanteur et business man Pharrell Williams a annoncé au Museum national d’histoire naturelle de New York sa collaboration avec G-Star Raw via l’entreprise Bionic Yarn. Cette entreprise a pour but de recycler les déchets des fonds marins. Ainsi c’est une ligne de jeans écologiques qui va être lancée, avec pour “creative director” Pharell en personne. Bionic Yarn fournit la matière première, et G-Raw Star fabrique des jeans. Cette collection capsule sera disponible le 15 août 2014. Joe jonas (Jonas Brothers) et le photographe David Lachapelle étaient venus apporter leur soutien au projet.

Le concept expliqué en vidéo :

On notera que l’acteur continu à faire le buzz avec son chapeau oversize Vivienne Westwood. En bonus, une parodie de son tube du moment « Happy » rebaptisé pour l’occasion «  Hatty ».

L’hiver brumeux d’Atsuro Tayama

C’est au Laboratoire à Paris, que nous donnait rendez-vous le créateur Atsuro Tayama pour sa collection prêt-à-porter automne-hiver 2015. Un défilé de pièces aux matières épaisses avec manteaux et gilets en cascade, qui tiendront bien chaud aux citadines modernes.

Le temps gris de Paris aurait-il inspiré le créateur Japonais ? Car c’est la couleur qui s’est imposé sur le podium décliné sur les différents modèles.

Le créateur japonais a proposé des looks de jour avec des tailleurs pantalons façon basique empruntés au dressing de monsieur stylisés avec des chemises XXL asymétriques, des pulls en laine avec motifs en tricot torsadés en relief qui reviennent sur les gilets, des manteaux/capes à cols hauts, très hauts ! Et quelques jupes bouffantes notamment.

Atsuro Tayama a joué la carte de la bi-matière sur les manteaux au niveau des manches afin de casser le côté « classique » toujours sur des tons gris et noir. Il a présenté quelques modèles imprimés avec des carreaux et a proposé un effet doudoune sur quelques pièces.

Si les modèles classiques assurent une certaine prestance, les robes sont beaucoup moins convaincantes. Elles viennent troubler la cohérence sur cette collection avec plus de couleur certes, mais beaucoup moins de structures dans la finesse. La juxtaposition des matières sur certaines robes donnent un effet guirlande.

Atsuro Tayama...Une collection intéressante au niveau du style avec du mouvement, de la matière et de la rigueur.

 

  • Share