Fashion Mix : Mode d’ici, créateurs d’ailleurs

« Savoir-faire français », « made in France », ces notions validées par acheteuses et autres professionnels de la mode international, résonnent dans nos oreilles depuis le XIXème siècle. Or, cette mode française est souvent conçue par des créateurs étrangers et il fallait leur rendre hommage. C’est ce que le musée de l’histoire de l’immigration à Paris a décidé de mettre en place autour de 120 modèles d’hier et d’aujourd’hui exposés dans son enceinte du 9 décembre 2014 au 31 mai 2015.

Fashion Mix : Mode d'ici créateurs d'ailleursLes créations signées Chanel par Karl Lagerfeld, Elsa Schiaparelli, Kenzo, Balenciaga, Paco Rabanne, Valentino, Azzedine Alaïa, ou encore Givenchy par Riccardo Tisci, sont présentes sur le podium de l’exposition « Fashion mix » et nous émerveillent de leur originalité. A ces pièces exceptionnelles s’ajoutent 150 documents d’archives (tableaux, documents administratifs, lettres, coupures de presse, carnets de notes…) qui illustrent l’histoire de ces créateurs venus d’ailleurs et à l’imagination débordante, qui ont marqué l’histoire de la mode à jamais.

Alexandre Samson, assistant d’Olivier Saillard, commissaire général de l’exposition et directeur du Palais Galliera, nous raconte le parcours des designers, depuis leur arrivée à Paris à leur apogée dans le monde de la mode. Certains quittaient leur pays pour des raisons politiques, d’autres se devaient juste de présenter leur travail dans la ville « Haute couture ».

Mais le succès de certains ne s’est pas fait sans obstacles. On apprend que la racisme en France n’a pas épargné le secteur de la mode et des créateurs en ont fait les frais. Quand les créations de Kenzo se voient critiquées dans les pages du Figaro avec des titres comme « Nippés par les nippons ! », Azzedine Alaïa se fait littéralement virer de chez Christian Dior car il est d’origine tunisienne à Paris en pleine période de la guerre d’Algérie.

Heureusement les mentalités ont évolué et Paris est aujourd’hui la seule ville au monde à accueillir autant de créateurs étrangers, lesquels contribuent à son rayonnement planétaire.

«Fashion Mix. Mode d’ici, créateurs d’ailleurs », au musée de l’histoire de l’immigration, avenue Daumesnil, 75012 Paris. Jusqu’au 31 mai 2015.

Share
Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.

  • Share